Retour

Actualités

Compte-rendu : López remporte son deuxième titre au terme de deux courses animées en Thaïlande*

Compte-rendu : López remporte son deuxième titre au terme de deux courses animées en Thaïlande*

01/11/2015 14:47

José María López a tué le suspenses avant le terme de ce qui constitue sa deuxième saison dans le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme. Une deuxième couronne consécutive acquise aujourd’hui dès la première des deux manches de la WTCC Race of Thailand sur le Chang International Circuit, à Buriram.

Le pilote Honda Tiago Monteiro s’impose pour sa part dans une course 2 interrompue trois tours avant la fin en raison du manque de luminosité, mais il est plus tard exclu en raison d’une infraction technique. Honda Racing Team JAS a annoncé son intention de faire appel de la sanction. L’épreuve devait être jugée sur 14 tours, au crépuscule, et au moment de son interruption Sébastien Loeb se rapprochait à grandes enjambées du leader. L’ancien champion du monde des Rallyes ayant terminé sur un bilan d’une victoire et de la deuxième marche du podium, le double abandon d’Yvan Muller lui permet de le déloger de la deuxième place provisoire du championnat et de compter désormais cinq points d’avance. Dénouement au Qatar, où l’on connaîtra également la conclusion dans le Trophée Yokohama entre Mehdi Bennani et Norbert Michelisz.

COURSE 1 : UNE JOIE QUI COMPTE DOUBLE POUR LOPEZ
José María López remporte la manche inaugurale de la WTCC Race of Thailand depuis la pole position présentée par DHL. López conserve les commandes au départ et résiste jusqu’à l’arrivée à la pression exercée par son équipier chez Citroën Sébastien Loeb pour assurer son 9e succès en 2015, Ma Qing Hua et Mehdi Bennani, victorieux du Trophée Yokohama, complètent ensuite un quadruplé des C-Elysée. Gabriele Tarquini est remonté de sa 12e place sur la grille jusqu’à la 5e sous le drapeau à damier au volant de sa Honda officiel. Il devance la LADA de Rob Huff qui s’était pour sa part élancée en fond de peloton. Dans un scénario dramatique sur le Chang International Circuit de Buriram, le rival de López pour le titre, Yvan Muller, fut éliminé dans un accrochage avec d’autres pilotes dans le premier tour, qui nécessita l’intervention de la voiture de sécurité.

COURSE 2 : LOEB HÉRITE D’UNE VICTOIRE PROVIDENTIELLE
Dès lors que Monteiro déloge Michelisz des commandes dans le deuxième tour, le Portugais sait qu’il devait attaquer pour retarder l’échéance du retour de Loeb. Mais même si le Français est persuadé qu’il aurait pu résister au pilote Citroën, Monteiro demeure lui aussi convaincu qu’il tenait un rythme suffisant pour l’emporter si le drapeau rouge n’avait pas été brandi. La joie du Portugais ne fut cependant que de courte durée car les commissaires techniques ont relevé que l’avant gauche de la Honda Civic WTCC était sous la limite de 60 mm règlementaire. Ma Qing Hua complète le tiercé de tête, qui devient donc la deuxième place, en tenant en respect López avec qui il avait eu plus tôt maille à partir. Chilton, qui occupa longuement la 3e place, se classe 5e (finalement 4e) après avoir dû en découdre face à Tarquini, Huff et Bennani. D’Aste, Sritrai et Demoustier marquent les derniers points en jeu, tandis que Filippi termine aux portes du Top-10. Le poleman Michelisz était pour sa part 2e lorsqu’il fut rappelé aux stands pour observer un Drive Through consécutif à une infraction de la règle du Parc Fermé entre les deux manches. Il se classe P13, tandis que les efforts des mécaniciens furent vains durant OSCARO.com Repair Time de renvoyer en piste Catsburg, Coronel et Lapierre pour le dépat, à l’instar de Valente. Quant à Yvan Muller, il fut contraint à l’abandon à la suite d’un contact avec Bennani dans le premier virage.

TROPHEE YOKOHAMA : BURIRAM REMOTIVE BENANNI
Une victoire et une deuxième place offrent à Mehdi Bennani de repousser l’échéance du titre au Qatar face au pilote Zengő Motorsport Norbert Michelisz. Bennani, qui était devenu l’an passé le premier pilote arabe à remporter une épreuve de WTCC, ne compte désormais plus que sept points de retard sur le Hongrois au volant de sa Citroën du Sébastien Loeb Racing. Stefano D’Aste décrocha ses meilleurs résultats de la saison avec une 2e place en course 2 qui fait suite à la 3e, tandis que Grégoire Demoustier grimpa sur son premier podium 2015 en course 1 malgré un calage à l’extinction des feux. Le Thaïlandais Tin Sritrai se classe 4e des deux manches pour son baptême du WTCC.

PAROLES DE VAINQUEURS

José María López (vainqueur de la Course 1 et provisoire double champion WTCC): “Je suis si heureux. Je tiens à féliciter tout le monde et à remercier toutes les personnes qui m’ont suivi toute long de ma carrière. Ma famille, mon père en particulier, ou encore mes frères qui m’ont permis de courir en Europe. Je n’oublie pas bien entendu ma petite amie Victoire qui m’a permis de ne jamais être seul quand j’étais loin des miens, mais également toute l’Argentine et l’équipe, sans qui je ne serais pas la. Ils m’ont permis de pouvoir affronter mes équipiers a armes égales, et aussi bien les mécaniciens que les ingénieurs et mes compagnons d’écurie n’ont eu de cesse de me tirer vers le haut. Il y eut de belles bagarres dans l’équipe et nous avons amené la voiture à un très bon niveau. Remporter deux championnats, c’est un rêve. Je n’aurais jamais imaginé atteindre une telle consécration, mais la vie me l’a apportée et je suis impatient de le célébrer avec mes amis. Quand je dis “amis”, je pense à toutes les personnes qui me son chères en WTCC et qui m’ont toujours bien accueilli. Avec Tiago il y a eu des tensions, mais nous restons proches. C’est un beau championnat, l’atmosphère est chaleureux. Deux années extraordinaires, mais difficiles. La compétition est extrêmement relevée et mes équipiers ont travaillé dur sans jamais rien lâcher. Mais s’adjuger ce sacre à trois courses de la fin souligne la qualité de notre préparation. Nous avons toujorus été très proches et j’espère que c’est amené à durer.”

Tiago Monteiro (vainqueur de la Course 2): “Je tiens tout d’abord à féliciter Pechito car ce n’est pas rien de conserver sa couronne de champion du monde. Il le mérite car il a été impérial. Concernant ma course je n’ai pas pris un départ idéal et j’étais derrière Norbi. J’ai vraiment voulu attaquer et il y avait un endroit où je pouvais porter une attaque. Je l’ai tentée au deuxième tour au Turn 3 et ça a marché. Je me suis ensuite concentré à creuser l’écart car je savais que les Citroën deviendraient menaçantes. Même avec trois secondes, je savais que ce ne serait pas suffisant alors j’ai roulé comme en qualifications. En dépit de quelques erreurs, la voiture fut parfaite. Seb s’est rapproché à raison de 3/10e au tour, parfois plus, parfois moins, mai j’étais prêt à répliquer et je savais que les dernières boucles seraient périlleuses. Il faisait par ailleurs de plus en plus sombre et je me concentrait à gérer l’usure de mes pneus. J’ai cependant été sauvé par le gong et décroché mon troisième succès de l’année. Nous sommes optimistes pour la suite car nous avons progressé. Ce n’est cependant pas suffisant et nous devons veiller jusqu’au bout à ne pas relâcher nos efforts.”

*Sujet à confirmation de la part de la FIA

JVCKENWOOD, Partenaire Officiel du WTCC en vertu d’un accord portant sur le long terme avec Eurosport Events, promoteur du championnat, accroit sa présence auprès du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme en étant le sponsor officiel du meeting WTCC Race of Japan.

The FIA World Touring Car Championship resumes in Japan next week when Twin Ring Motegi hosts the country’s round of the WTCC. Here are some essential facts and stats.

Gabriele Tarquini était en Russie cette semaine, pays où il a remporté sa dernière victoire en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, pour aider LADA a promouvoir différents modèles dont la dernière version de la Vesta TC1 World Touring Car adaptée pour la route.

Rob Huff a offert une véritable leçon de dépassements au Twin Ring Motegi la saison dernière en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme. Le pilote d’usine Honda nous guide sur la piste de 4,801 kilomètres.

Le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme va se rendre au Twin Ring Motegi pour la WTCC JVCKENWOOD Race of Japan le semaine prochaine (2 au 4 septembre). Voici ce que cinq des pilotes déclarent avant de prendre la piste.

Les points ne seront pas le seul enjeu de la WTCC JVCKENWOOD Race of Japan (2 au 4 septembre), prochaine manche du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme.