Retour

Actualités

Conférence de presse au soir des courses du WTCC en Argentine

Conférence de presse au soir des courses du WTCC en Argentine

08/03/2015 23:59

Présent: José María López, Citroën Total WTCC, 1er course, 2e course 2 Yvan Muller, Citroën Total WTCC, 2e course 1 Sébastien Loeb, Citroën Total WTCC,

Présent:
José María López, Citroën Total WTCC, 1er course, 2e course 2
Yvan Muller, Citroën Total WTCC, 2e course 1
Sébastien Loeb, Citroën Total WTCC, 3e course 1, 1er course 2
Tiago Monteiro, Castrol Honda World Touring Car Team, 3e course 2
Norbert Michelisz, Zengő Motorsport, 1er Trophée Yokohama course 1
Mehdi Bennani, Sébastien Loeb Racing, 1er Trophée Yokohama course 2

Q : De la pole position à la victoire en course 1, cela semblait « chaud » de l’extérieur. Qu’en a-t-il été pour vous ?
JML : Il faisait effectivement très chaud et nous avons souffert dans les voitures. La course s’est bien déroulée et je suis très heureux de cette victoire en première manche. C’était important pour moi car ça m’a mis en confiance pour la deuxième course où il m’a fallu m’armer de patience pour dépasser. Me concernant le week-end fut très positif. J’ai marqué de gros points et je suis heureux de dédier cette victoire à tous ses spectateurs qui se sont déplacés pour moi. Avoir remporté 4 des 6 courses disputées sur ce circuit, c’est génial !

Q : Qu’est-ce qui vous a empêché dépasser votre équipier Sébastien Loeb en seconde manche ?
JML: La deuxième fut très compliquée. J’ai pris un bon départ et j’ai réussi à passer Yvan dans le premier virage. Je suis parvenu à me frayer un chemin dans le peloton en attaquant autant que possible, mais je pense que Sébastien était plus performant sir celle-ci et je n’ai jamais pu le ramarrer. J’ai pourtant tout tenté. Mais à cinq tours de la fin, j’ai décidé de gérer mes pneus pour assurer cette bonne 2e place. Je dois néanmoins féliciter Seb pour cette belle victoire, ainsi que tous les membres de l’équipe. »

Q : Sébastien, vous êtes revenus de la 8e place sur la grille pour vous imposer. Décrivez-nous votre course, et ce que cette victoire signifie pour vous ?
SL : C’est top de commencer la saison de cette manière. Il n’y a pas grand chose à dire sur la première manche : je me suis contenté de conserver ma position. Pour aller chercher la victoire dans la course 2, j’ai pris un bon départ depuis la 8e place. Puis les portes se sont ouvertes dans le premier virage. À la fin du premier tour, j’ai vu qu’il n’y avait plus grand-monde devant moi ! J’attaquais et j’ai pu passer quand Qing Hua a fait une erreur. Après la voiture de sécurité, Pechito n’était pas loin derrière. J’ai dû à nouveau pousser pour éviter qu’il ne se retrouve dans mon aspiration. Car quand il est derrière vous, vous n’êtes jamais réellement en confiance tant il est rapide. Mais ce fut une course parfaite.

Q : Tiago, Honda débute la saison avec un podium. En êtes-vous satisfaits ou vous attendiez-vous à mieux ?
TM :
Nous avons mieux démarré que l’an passé. Nous ne sommes pas aussi proches que nous l’espérions – car ce n’est jamais assez – mais nous travaillons aussi durement que possible. Nous savons que nous avons encore quelques évolutions à venir dans les cartons et nous savons aussi que les trois premières courses sont différentes les unes des autres et qu’il faut attendre pour évaluer exactement où nous en sommes. Nous avons confiance de nous battre bientôt pour la victoire. Nous n’allons pas les laisser se relaxer, nous allons leur mettre la pression. On en veut toujours plus ! »

Q : Yvan, un superbe départ en course 1 et une belle passe d’arme dans les premiers virages. Dites-nous en plus sur ce mano à mano avec votre équipier ?
YM : Mon envol fut légèrement meilleur que celui de Pechito et j’ai pu passer devant lui. Malheureusement dans le premier virage mes pneus n’étaient pas totalement en température et j’ai rencontré un léger sous-virage. Pechito a donc pu se rapprocher, il a regagné sa place et c’en fut terminé de mes espoirs de gagner. J’ai fait ce que j’ai pu et tout donné mais lorsque vous êtes derrière la même voiture, c’est quasiment impossible de dépasser.

Q : La course 2 fut plus mouvementée, en particulier le contact avec Mehdi Bennani ? Que s’est-il passé ?
YM : Mon départ fut cette fois très mauvais. Je ne sais pas ce qui n’a pas fonctionné avec la stratégie, ou si je n’ai pas suivi la bonne procédure, ce qui me semble le plus probable. J’ai ainsi perdu beaucoup de place avant le premier virage et comme la deuxième manche est en quelque sorte une loterie, il faut saisir chaque bonne opportunité. Malheureusement je n’en ai eu aucune, j’ai sombré encore un peu plus au classement pendant le premier tour et en essayant de dépasser Bennani, je l’ai touché. J’ai ensuite dû m’arrêter car la température de la voiture a commencé à grimper.

Q : Mehdi, Yvan mentionne votre contact, mais vous vous êtes vous-même frictionné avec Rob Huff en course 1. Quel est votre point de vue sur ces deux incidents ?
MB : Après des qualifications pendant lesquelles j’ai dû encore cerner les limites de la voiture, je savais pouvoir m’élancer aujourd’hui avec de bons réglages pour la course. J’essayais de me hisser dans le Top-10 et notre rythme de course progressait sans cesse. Huff m’a poussé et je n’ai pas pu faire autrement que pousser à mon tour Stefano. Je suis désolé pour lui, mais le problème venait de derrière. C’est toujours difficile lorsque l’on est dans le trafic mais je suis heureux car j’ai encore beaucoup appris durant cette course. Je comprends mieux la voiture. Concernant le choc avec Yvan, je ne sais pas trop ce qu’il s’est produit. J’essayais ensuite de dépasser Gabriele car j’étais un peu plus rapide que lui, mais la voiture avait la direction faussée. Je ne pouvais plus trop attaquer et ne pouvait plus, par exemple, passer à fond la dernière courbe. C’est ainsi, mais je ne termine pas mal ce week-end et j’ai enfin le sourire. »

Q : Norbert, beaucoup de dépassements pour remonter du fond de grille, avec comme récompense a première victoire dans le Trophée Yokohama. Comment cela s’est-il passé dans l’habitacle de votre Honda Civic ?
NM : Hier, après les qualifications, mon objectif était de limiter els dégâts. Je savais que ce serait difficile pendant ces deux courses. J’avais un plan pour le départ et les trois premiers virages et par chance, tout s’est bien goupillé. En première manche j’étais assez satisfait de l’équilibre de la voiture et je pense que je tenais un bon rythme.

La voiture d’essai de Polestar Cyan Racing qui a pour but de préparer l’équipe suédoise à étendre son développement à partir de 2017 pour le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme a débuté son programme.

JVCKENWOOD, Partenaire Officiel du WTCC en vertu d’un accord portant sur le long terme avec Eurosport Events, promoteur du championnat, accroit sa présence auprès du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme en étant le sponsor officiel du meeting WTCC Race of Japan.

The FIA World Touring Car Championship resumes in Japan next week when Twin Ring Motegi hosts the country’s round of the WTCC. Here are some essential facts and stats.

Gabriele Tarquini était en Russie cette semaine, pays où il a remporté sa dernière victoire en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, pour aider LADA a promouvoir différents modèles dont la dernière version de la Vesta TC1 World Touring Car adaptée pour la route.

Rob Huff a offert une véritable leçon de dépassements au Twin Ring Motegi la saison dernière en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme. Le pilote d’usine Honda nous guide sur la piste de 4,801 kilomètres.

Le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme va se rendre au Twin Ring Motegi pour la WTCC JVCKENWOOD Race of Japan le semaine prochaine (2 au 4 septembre). Voici ce que cinq des pilotes déclarent avant de prendre la piste.