Retour

Actualités

Gagner en WTCC, c’est aussi parfois perdre, peut témoigner Bennani

Gagner en WTCC, c’est aussi parfois perdre, peut témoigner Bennani

03/05/2015 23:48

Après l’euphorie du succès sur ses terres marocaines le mois dernier, Mehdi Bennani connut la frustration ce week-end lors de la MOL Group WTCC Race of Hungary.

Bennani ne fut pas en mesure d’accéder au Top-10 de la première manche au volant de sa Citroën du Sébastien Loeb Racing Citroën, et fut ensuite contraint à l’abandon dans la seconde en raison d’un souci technique non identifié.

« Le week-end a été difficile » avoue Mehdi. « Je n’ai pas retrouvé les bonnes sensations que j’avais depuis le début de la saison. Avec l’équipe, nous nous sommes tous mobilisés mais nous ne sommes pas parvenus à inverser la tendance. L’absence de séance test vendredi a surement joué. C’est dommage car j’aime bien ce circuit et j’ai toujours décroché des résultats positifs ici. Dans la Course 1, j’ai essayé d’attaquer mais je ne suis pas parvenu à remonter. Dans la Course 2, j’ai eu une alarme et je suis logiquement rentré au stand. Je suis déçu mais j’ai confiance en l’équipe. Nous allons travailler dur pour bien comprendre. »

Léo Thomas, directeur technique du Sébastien Loeb Racing, ajoute :

« Nous savions que nous aurions des moments un peu moins faciles à vivre durant la saison. Le meeting de Budapest en est un. Cela fait partie de l’apprentissage. Les deux premiers meetings ont été très positifs, celui-ci tempère notre bon début de saison mais ne doit pas le faire oublier. Il faut qu’on se laisse le temps d’acquérir l’expérience nécessaire dans une discipline de spécialistes : sans tout remettre en cause, on prend note. Cela doit nous permettre de progresser et de revenir plus fort lors de la prochaine manche. Nous partageons la déception de Mehdi, mais cela ne fait qu’accroitre notre motivation. »

Bennani avait débuté 2015 avec une 5e place en Argentine et une 4e au Maroc.

Promoteur du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, François Ribeiro prédit une course au titre particulièrement ouverte la saison prochaine.

James Thompson a conclu la semaine dernière son come-back en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme sur deux podiums en WTCC Trophy au Qatar.

Le podium de Thed Björk lors du meeting FIA WTCC DHL Race of Qatar tombe au pire moment possible pour le Polestar Cyan Racing. Sérieusement

L’introduction des “tours jokers”, la saison prochaine, en Championnet du Monde FIA des Voitures de Tourisme, va donner une nouvelle dimension aux circuits urbains de Marrakech et de Vila Real.

Plusieurs changements excitants ont été apportés à la règlementation sportive du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, et approuvés par le Conseil Mondial de la FIA qui s’est tenu aujourd’hui à Vienne. En voici les grandes lignes.

Le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme propose une nouvelle catégorie en 2017, dévoilant le FIA WTCC-2, fruit du remodelage de la règlementation, approuvé par Conseil Mondial de la FIA qui s’est tenu aujourd’hui à Vienne. Le gage d’un spectacle toujours plus intense, qui a fait la réputation du WTCC.

Le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme propose une nouvelle catégorie en 2017, dévoilant le FIA WTCC-2, fruit du remodelage de la règlementation, approuvé par Conseil Mondial de la FIA qui s’est tenu aujourd’hui à Vienne. Le gage d’un spectacle toujours plus intense, qui a fait la réputation du WTCC.