Retour

Actualités

Les meilleurs souvenirs de 2015. Par les reporters du WTCC

Les meilleurs souvenirs de 2015. Par les reporters du WTCC

30/12/2015 12:00

Le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme a laissé des souvenirs intenses en 2015. Cinq journalistes couvrant l’action durant la saison livrent ainsi leur verdict.

Stéphane Barbé, L’Equipe : “Sans aucun doute la dernière apparition de Seb avec Citroën, au Qatar, au terme de la course 2. Tous les membres de l’équipe ce sont réunis à l’entrée de la pit-lane pour l’accueillir à sa sortie de voiture. Ils l’ont ovationné, applaudi, et l’ont chaleureusement serré dans leurs bras. Seb été assez surpris, embarrassé, et ce qui m’a marqué (avec un sourire sur son visage), c’est lorsqu’il a levé les bras en leur signifiant : « merci, mais arrêtez ! », car il était tout proche des larmes. C’était très intense de se trouver là en cet instant.”

Eric Bellegarde, AUTOhebdo : “Ce que je retiens de 2015, c’est l’aisance de Pechito qui a littéralement survolé les qualifications au Nürburgring. Mais aussi car j’ai eu la chance d’effectuer un tour en passager de Seb Loeb dans la C-Élysée WTCC. Juste impressionnant.”

Alexandra Beny, Record : “Mon meilleur souvenir restera la retour du Portugal au calendrier WTCC, Vila Real accueillant pour la première fois le championnat. Une belle initiative de l’organisation car la ville est située au nord du pays et elle n’est pas seulement réputée pour sa gastronomie, mais également pour sa passion du sport automobile.Cela s’est vérifié, car malgré les fortes chaleurs, le public a répondu présent, en provenance de différentes régions à en croire les réservations hôtelières qui affichaient complet. Tiago Monteiro, seul pilote portugais engagé dans la compétition, fut à ce titre la véritable tête d’affiche de ce meeting. Originaire de Porto, il a naturellement profité d’un fort soutien des fans. La chance ne fut malheureusement pas de son côté puisqu’après avoir décroché la 5e place en Course 1, il termina la seconde dans le mur, au départ, après avoir été pris en sandwich entre deux LADA. Quel dommage. Cette manche fut cependant très positive. Il faut certes aplanir certaines portions de la piste, mais la difficulté de son tracé, la beauté du paysage, et l’hospitalité des locaux ont définitivement placé Vila Real sur la carte des destinations phares du WTCC.”

Michael Brautigam, Motorsport Aktuell : “Avec seulement 20 tours d’expérience du circuit de Nürburgring, José María López a véritablement marqué les esprits sur l’une des pistes les plus difficiles au monde, dominant tous ses rivaux en Course 1. Ce fut un moment spécial d’observer Pechito survoler la Nordschleife, car même aujourd’hui, la maîtriser demande des années. Rouler à fond en ne commettant pas la moindre erreur pour votre première course, c’est la preuve d’un incroyable talent !”

Stefan Ziegler, Motorsport.com : “L’escale sur la Nürburgring Nordschleife fut un moment fort. Le projet de ramener un championnat du monde sur le “Ring” semblait trop beau pour y croire. Mais lorsque les voitures sont entrées en piste, j’ai pu prendre la mesure d’un tel évènement et constaté à quel point c’était la meilleure chose qui pouvait arriver au championnat. Le WTCC s’est trouvé un nouveau rendez-vous phare, et pas n’importe lequel !”

C’est le circuit où la carrière internationale de José María López est revenue sur de bons rails grâce à sa victoire pour ses débuts en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme en 2013. Le pilote Citroën vous guide sur le circuit de 4,806 kilomètres de Termas de Río Hondo.

Le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme reprend la semaine prochaine en Argentine. Voici ce que déclarent certains des pilotes de tête avant de se rendre à Termas de Río Hondo.

La WTCC Race of Argentina sera plus importante que jamais pour le roi du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, José María López. Non seulement le pilote de 33 ans pourrait se rapprocher un peu plus de sa troisième couronne en WTCC s’il venait à s’imposer à Termas de Río Hondo, mais il passerait également devant la légende Juan Manuel Fangio en terme de victoires dans un Championnat du Monde FIA.

La WTCC Race of Argentina sera plus importante que jamais pour le roi du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, José María López. Non seulement le pilote de 33 ans pourrait se rapprocher un peu plus de sa troisième couronne en WTCC s’il venait à s’imposer à Termas de Río Hondo, mais il passerait également devant la légende Juan Manuel Fangio en terme de victoires dans un Championnat du Monde FIA.

Les Volvo S60 Polestar TC1 de l’équipe Polestar Cyan Racing rouleront sans aucun poids supplémentaire lors de la reprise du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme en Argentine la semaine prochaine (5 au 7 août).

Le pilote du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, Nicky Catsburg, va mettre ses talents de pilote d’endurance à l’épreuve et va tenter de remporter les 24 Heures de Spa-Francorchamps, en Belgique, pour la deuxième fois de suite ce week-end.

Alors qu’il est en route pour un troisième titre en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme avec son équipe, Citroën, José María López parle de Messi, Fangio et de steak avant la WTCC Race of Argentina qui se tiendra du 5 au 7 août.