Retour

Actualités

Les temps forts de Tarquini et Honda en WTCC

Les temps forts de Tarquini et Honda en WTCC

24/12/2015 12:00

Gabriele Tarquini, l’un des pilotes les plus capés du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, quitte l’écurie Honda après trois saisons dans l’effectif du constructeur japonais. Voici les 10 faits marquants de leur aventure.

Tarquini s’empare de la pole position à Marrakech en 2013 pour ce qui constitue la deuxième course de Honda en WTCC.

Il s’empare à nouveau de la pole lors du meeting suivant en Slovaquie. Il la transforme cette fois en victoire.

L’Italien est transféré à l’hôpital en raison de douleurs au cou à la suite d’une violente sortie de piste durant la deuxième course en Hongrie.

Rétabli, Tarquini retrouve de suite le succès, récoltant les lauriers à l’issue de la deuxième manche à Sonoma, USA (photo).

Le coup d’envoi de la saison 2014 au Maroc se conclut avant même d’avoir commencé pour Tarquini. Il est en effet victime d’un violent accident avec Gianni Morbidelli aux Essais Libres 2 et sa Civic subit trop de dommages pour être réparée. Il fait dès lors l’impasse sur le reste du week-end et, l’étape suivant se déroulant sept jours plus tard au Paul Ricard, JAS doit se rabattre sur la voiture de réserve, perturbant ensuite tout le programme d’essais.

Deux podiums consécutifs en Russie et en Autriche marquent son retour en forme.

Une victoire sur les terres de Honda à Suzuka efface les déceptions du début de saison.

Tarquini doit patienter jusqu’à l’escale en Russie, au mois de juin, pour grimper sur son premier podium 2015. Le fait qu’il l’obtienne en première manche accentue sa satisfaction.

Il mène héroïquement en Slovaquie, mais il ne peut tenir le rythme de l’armada Citroën, massée derrière son pare-choc, et doit se résoudre à terminer au pied du podium de la course 2.

Il s’invite ensuite dans deux nouveaux Top-3 au Portugal et au Japan, puis devance la meute au Japon mais termine dans les talons d’Yvan Muller. Même si deux collisions séparées avec Rob Huff et Hugo Valente suscitent la critique, on loue sa résistance face au champion José María López pour le gain de la 2e place.

Thed Björk remporte une première manche très disputée à Shanghai dans le cadre du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, s’emparant des commandes à seulement deux virages de l’arrivée à bord de sa Volvo S60 Polestar TC1.

José María López l’emporte largement à l’issue de la Course principale du meeting FIA WTCC Race of China, tandis que Mehdi Bennani s’adjuge provisoirement le titre de champion WTCC Trophy* en assurant le triplé pour Citroën.

Thed Björk décroche sa première victoire en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme. Une première pour lui, mais également pour Volvo et le Polestar Cyan Racing, grâce à une manœuvre sur Norbert Michelisz à deux virages de l’arrivée de la Course d’ouverture du meeting WTCC Race of China.

Norbert Michelisz espère réitérer l’exploit réaliser au Japon il y a trois semaine : remporter la Course d’ouverture en s’élançant depuis la première ligne de la grille.

Tom Coronel confie ne pas en avoir cru ses yeux lorsqu’il fut délogé de la pole position de la Course d’ouverture dans les toutes dernières secondes du deuxième segment des qualifications (Q2) du meeting FIA WTCC Race of China.

En devançant son rival Tom Chilton à l’issue des qualifications disputées sur le Shanghai International Circuit, hier, Mehdi Bennani s’est approché encore un peu plus du prestigieux sacre en WTCC Trophy, la catégorie du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme réservées aux concurrents indépendants.