Retour

Actualités

Ma course WTCC au Japon. Par Tom Coronel.

Ma course WTCC au Japon. Par Tom Coronel.

17/09/2015 23:54

Tom Coronel, certes, n’a pas décroché le podium convoité lors de la première visite du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme. Mais le Hollandais, qui porte les couleurs de DHL, peut tout de même se satisfaire de s’être invité en troisième position du Trophée Yokohama à l’issue de la deuxième manche, au volant de sa Chevrolet RML Cruze TC1 du ROAL Motorsport.

Coronel (à droite sur la photo), nous raconte : “Encore une fois, le Japon a prouvé être un pays fou. Cela me procure toujours un sentiment spécial de constater le nombre de fans qui me seront restés fidèles. J’ai signé nombre d’autographes, posé pour un nombre incalculable de photos, serres des mains, donné des interviews… Impressionnant.

“En terme de résultats, le bilan est assez mitigé. Nous étions dans le rythme aux essais libres, comme le démontre mon 5e chrono, mais je n’ai pas bénéficié de suffisamment de temps en qualifications. J’ai en effet commis une erreur dans mon deuxième tour, après quoi mon chrono ne fut pas terrible, et il nous aurait ensuite fallu quelques secondes de plus dans les stands. Je n’ai donc pas pu réaliser une troisième tentative et ainsi manqué le passage en Q2. 15e sur la grille, je n’ai pas pour autant baissé les bras.

“En raison des soucis rencontrés par d’autres pilotes, j’ai cependant pu m’élancer 13e et pris un bon envol. Mais j’ai rapidement senti qu’il y avait un problème avec les freins. Ils ont trop rapidement surchauffé, et même avec la pédale au plancher, la voiture a refusé de ralentir. Pour éviter de taper le rail de face, je me suis en tête à queue dans le bac à gravier et ainsi endommagé l’arrière.

“Mon deuxième départ a été, on peut le dire, mauvais. J’ai néanmoins été en mesure de dépasser plusieurs concurrents. Les freins se sont une nouvelle fois dégradés et j’ai donc été obligé de rouler en décalé, et non dans l’aspiration des autres, pour pouvoir les refroidir le plus efficacement possible. Compte tenu de la situation, 7e, ce n’est pas si mal. J’étais dans le rythme, mais en devant surveillant constamment l’état des freins.”

Les fans de Touring Car présents sur la Nürburgring Nordschleife seront servis. Outre l’épreuve de WTCC, la Coupe d’Europe FIA des Voitures de Tourisme (FIA ETCC) complètera l’affiche pour toujours plus d’action, pare-choc contre pare-choc.

John Filippi explique que garder sa concentration sera la clé sur le légendaire Nürburgring Nordschleife, prochaine étape du Championnat du Monde FIA des Voitures de Toursisme, du 26 au 28 mai.

Tiago Monteiro a déclaré que le Nürburgring Nordschleife, prochain circuit sur lequel se rendent les pilotes du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, est la “piste la plus dure du monde”.

Tout se joue sur la vitesse pour les pilotes du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme au Nürburgring Nordschleife.

C’est une semaine chargée qui attend le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme au Nürburgring Nordschleife.

Le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme fait son retour sur le plus difficile des tracés, le légendaire Nürburgring Nordschleife, du 26 au 28 mai. Voici 10 anecdotes pour vous ouvrir l’appétit.