Retour

Actualités

MOL Group WTCC Race of Hungary : Conférence de presse post-qualificative

MOL Group WTCC Race of Hungary : Conférence de presse post-qualificative

02/05/2015 21:07

Yvan Muller (pole position), Hugo Valente (2e et 1er du Yokohama Drivers’ Trophy ) et José María López (3e) participent à la conférence de presse d’après

Yvan Muller (pole position), Hugo Valente (2e et 1er du Yokohama Drivers’ Trophy ) et José María López (3e) participent à la conférence de presse d’après qualifications dont voici la retranscription.

Q: Félicitations Yvan pour votre première pole position en 2015. Quel est votre secret sur cette piste ?
YM :
C’est une combinaison de plusieurs facteurs. D’une bonne voiture, d’un travail d’équipe efficace, de la confiance que j’avais au volant, mais aussi un peu de chance. Je suis heureux d’avoir ouvert mon compteur de pole positions pour 2015. C’est prometteur pour demain.

Q : Parlez-nous de votre tour en Q3. Comment avez-vous réussi à signer cette performance ?
YM : Honnêtement je suis surpris de mon chrono car j’ambitionnais 1’49”0″, se félicite Muller, relevé en 1’48”848. “Je me suis concentré sur cet objectif, mais je me suis également appliqué à ne pas commettre d’erreur et surveiller mes pneumatiques sur toute la longueur du tour. Ce n’est jamais un exercice simple, mais j’ai réussi à faire encore mieux !

Q : Hugo, nous pouvons dire que c’est une surprise de vous retrouver ici, mais bien entendu vous êtes le bienvenu ! Etes-vous satisfait de votre prestation ?
HV : Oh que oui ! Et je tiens pour cela à remercie toutes les personnes qui œuvrent chez Campos et RML. Ils ont réalisé un travail fantastique. C’était assez difficile ce matin à cause des conditions météo, mais nous avions une bonne voiture sur le sec et je ne peux que me réjouir de conclure ainsi ces qualifications. Être surpris, aussi, car je ne pensais pas être en Q3 et c’est toujours compliqué de battre ces pilotes. Je suis heureux de mes performances, mais nous verrons demain ce qu’il en sera en course. Dépasser n’est pas simple et je vais donc attaquer pour décrocher le meilleur résultat possible !

Q : Nous avons observé des évolutions sur votre voiture à Marrakech. Cela vous a-t-il permis de faire la différence aujourd’hui ou est-ce de votre fait ?
HV : Nous avons démontré notre pointe de vitesse à Marrakech, déjà. J’ai commis une erreur en Q3, mais j’avais terminé 2e de la Q2. La voiture marchait aussi très bien en Argentine mais à cause des freins je n’ai pu participer ni aux qualifications, ni à la course. Se qualifier par deux fois en Q3 est positif et j’en suis ravi. Pourvu que ça dure.

Q : José María, pour la première fois de la saison, vous ne vous élancerez pas en pole position. Qu’est ce qui ne va pas ?!
JML : Tout va bien ! Simplement, parfois, d’autres sont plus rapides et font du meilleur boulot. Je n’ai rien d’autre à dire. Ce matin, j’étais rapide sous la pluie mais je savais qu’Yvan serait très performant en qualifications, surtout sur une piste sèche. Il a fait du bon travail, bravo à lui ! Quant à moi, j’ai fait deux erreurs qui ne m’ont pas permis de rivaliser. Dans l’optique du championnat, partir de la deuxième ligne reste positif. J’espère juste que le cumul des deux courses me permettra de maintenir une bonne avance au classement général.

Tiago Monteiro a déclaré que le Nürburgring Nordschleife, prochain circuit sur lequel se rendent les pilotes du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, est la “piste la plus dure du monde”.

Tout se joue sur la vitesse pour les pilotes du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme au Nürburgring Nordschleife.

C’est une semaine chargée qui attend le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme au Nürburgring Nordschleife.

Le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme fait son retour sur le plus difficile des tracés, le légendaire Nürburgring Nordschleife, du 26 au 28 mai. Voici 10 anecdotes pour vous ouvrir l’appétit.

Le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme se rend en Allemagne, sur le légendaire Nürburgring Nordschleife, la semaine prochaine. Voici quelques faits et statistiques importants.

Le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme fait son retour au légendaire Nürburgring Nordschleife du 26 au 28 mai pour la WTCC Race of Germany. Reine du tracé et habitante locale, Sabine Schmitz, sera au volant d’une Chevrolet RML Cruze TC1 pour l’équipe ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, et nous guide sur la piste de 25,278 kilomètres que l’on surnomme L’Enfer Vert.

Le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme fait son retour au légendaire Nürburgring Nordschleife du 26 au 28 mai pour la WTCC Race of Germany. Reine du tracé et habitante locale, Sabine Schmitz, sera au volant d’une Chevrolet RML Cruze TC1 pour l’équipe ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, et nous guide sur la piste de 25,278 kilomètres que l’on surnomme L’Enfer Vert.