Retour

Actualités

OSCARO.com WTCC Race of Portugal : Conférence de presse – Course 2

OSCARO.com WTCC Race of Portugal : Conférence de presse – Course 2

13/07/2015 00:22

Ma Qing Hua, Yvan Muller, Gabriele Tarquini, Norbert Michelisz et Tiago Monteiro étaient conviés à la conférence de presse de la Course 2 de l’OSCARO.com WTCC Race of Portugal.

Q:
Félicitations Ma. Quel sentiment cela procure d’être désormais dans la peau d’un double vainqueur en WTCC ?

MQH:
Je veux tout spécialement remercier mon équipe d’ingénieurs et de mécaniciens. En misant sur la grille inversée lors des qualifications, l’objectif était clairement de gagner la course 2. Tout s’est bien enchaîné, avec un départ parfait et un très bon rythme en course. Je suis très heureux et c’est vraiment un sentiment génial que de retrouver la plus haute marche du podium.

Q:
Tandis que vous attaquiez devant, il y eut de nombreux incidents derrière. En étiez-vous conscient, et comment avez-vous maintenu votre auto en bonne condition durant l’intervention du Safety Car ?

MQH:
Je n’ai pas vraiment réalisé ce qu’il se passait derrière, j’étais surtout concentré sur Yvan car il est très rapide aussi, ici. J’ai donc essayé de me construire une bonne avance. Lorsque la voiture de sécurité est entrée en piste, j’ai essayé de maintenir mes pneus en température, me suis concentré sur le restart et j’ai pu ensuite creuser à nouveau l’écart.

Q:
Qu’aviez-vous en tête durant les derniers tours : nervosité ou confiance ?

MQH:
Plutôt confiant car mon avance est devenue assez conséquente. Je me suis simplement attelé à ne rien faire de fou. C’est un tracé urbain et tout peut se passer. Il y avait de la poussière et je me suis concentré à éviter toutes les zones qui pourraient être source d’erreur. Dans le dernier tour, quand mon ingénieur m’a dit que c’était terminé, ce fut un sentiment fantastique de savoir que j’avais gagné.

Q:
Quelle importance peut avoir cette victoire pour le sport automobile chinois ?

MQH:
C’était très fort lorsque l’hymne national chinois a retenti sur le podium. Je suis fier pour mon pays et pour Citroën, et je pense que cette nouvelle victoire sera bénéfique pour le développement du sport automobile en Chine.

Q:
Yvan, êtes-vous satisfait de votre deuxième place ou frustré de repartir sans victoire ?

YM:
Plutôt satisfait. Même si j’espérais vivre un meilleur week-end, un podium reste un podium. Malheureusement après les qualifications je ne pouvais pas espérer beaucoup mieux. Je peux donc m’estimer satisfait. C’est sûr, je lâche encore des points à López, mais je ne lâche jamais rien !

Q:
Qu’est-ce qui n’a pas été en qualifications, hier ?

YM:
Dès le début de la séance j’ai ressenti d’importantes vibrations et je n’ai pas pu boucler un bon tour en Q1. Même avec mon deuxième train de pneus neufs. En Q2 elles étaient malheureusement toujours présentes et il y eut un drapeau rouge à un mauvais moment car je n’avais ensuite plus de gommes neuves. Avec ces vibrations, plus aucune chance de me battre pour la pole. C’est ainsi, c’est la course.

Q:
Que pensez-vous de la performance de votre équipier Ma, aujourd’hui ?

YM:
Il était rapide et mérite sa victoire. J’ai attaqué pour essayer de revenir sur lui mais je ne pouvais pas suivre. Il était simplement plus compétitif et c’est une vraie victoire pour lui.

Q:
Gabriele, vous décrochez votre deuxième podium cette saison. Comment s’est déroulé votre course, et notamment la séquence du départ ?

GT:
C’est vraiment dommage que mon week-end ait mal débuté. En qualifications j’ai rencontré des problèmes de carburant et mon moteur était victime de coupures. Impossible de jouer devant, donc, et c’est pour cela que j’ai dû me contenter de la cinquième place sur la grille. Mais pour en venir à cette séance, elle fut je dois dire assez étrange. Pour être honnête, avec 10 voitures, seulement, présentes en Q2, j’ai demandé à mon ingénieur pourquoi ne pas nous contenter de la 10e place ? Sa réponse fut : “non, ce n’est pas fair-play, il y a 10 voitures en piste, il faut se battre pour la Q3”. J’ai donc bouclé un bon tour et la voiture était parfaite. Et elle l’a été pendant la course 1, certainement son meilleur niveau cette saison, car j’ai pu attaquer du début à la fin. Puis j’ai été chanceux au départ de la seconde, car Tiago a été victime de son gros accrochage juste devant moi. Il était au milieu des deux LADA, je le suivais, mais l’incident a libéré un bel espace devant moi, dans lequel j’ai pu me faufiler sans encombre, à l’exception d’une légère touchette à l’avant-gauche. Après le Safety Car j’avais le rythme pour attaquer la LADA devant moi. J’ai demandé ses chronos par radio, et l’équipe m’a répondu qu’elle était 8/10e de seconde plus lente. Insuffisant pour dépasser sur ce circuit. Mais je n’avais rien à perdre, je ne peux plus jouer le championnat, alors je me suis montré partout. A droite, à gauche, à l’extérieur, à l’intérieur… Et ça a marché. Après, la fin de course fut plutôt facile.

Q:
Le prochain meeting se déroulera désormais au Japon, sur les terres de Honda. Ce podium vous met-il en confiance avant la trêve estivale ?

GT:
La voiture est performante sur ce type de tracé et avec 30 kilos de moins que les Citroën, cela nous a aidé. Tant qu’il n’y a pas de longues lignes droites et de grosses accélérations, on est dans le coup. Et Motegi est parfait pour ça. Ce sera pour moi un rendez-vous à domicile, car il n’y en a pas en Italie, alors je compte bien mettre les bouchées doubles pour vivre un excellent week-end.

Q:
Vous ne reproduisez pas votre podium, mais cette deuxième victoire consécutive dans le Trophée Yokohama doit être source de grosse satisfaction !

NM:
Ce fut une course animée en tout cas ! Au départ il y avait Tiago et Gabriele devant moi. Nous avons tous pris un envol assez similaire, mais c’était difficile de juger de la route à emprunter lorsque Tiago est entré en contact avec les LADA. J’ai cependant été suffisamment chanceux pour ne toucher personne. Dès lors je savais que ce serait difficile pour les voitures derrière moi de tenter de me dépasser. J’ai donc géré ma course et simplement levé le pied quand j’ai senti que j’en avais trop demandé à mes pneus avant. Puis j’ai de nouveau augmenté le rythme quand j’ai retrouvé leur comportement optimal. Je m’étais préparé à déborder Nicky dès lors que je voyais Gabriele lui mettre la pression avant la chicane. J’étais très proche du mur, à l’intérieur. Mais j’étais devant. J’ai bien senti un choc à l’arrière droite, mais j’ai été chanceux de ne toucher personne et de pouvoir franchir la chicane. Dès lors j’ai observé Pechito dans mes rétros, mais comme je le disais au début, avec un avantage d’une seconde il est difficile de dépasser. Je savais donc qu’il me fallait rester concentré et ne pas commettre d’erreur.

Q:
Dans l’ensemble un week-end positif pour vous, Norbi ?

NM:
Oui, très. J’avais un bon feeling avec la voiture et j’ai adoré ce circuit dès le premier tour. Je suis heureux d’avoir terminé les deux courses et d’avoir décroché un podium car c’est ce à quoi je m’emploie durant toute la saison et ce week-end, nous avons marqué de gros points.

Q:
Tiago, avant toute chose, comment vous sentez-vous ?

TM:
Je vais bien. Je ressens un mal de tête mais ça va. J’ai également une douleur au pied, mais tout est ok.

Q:
Que s’est-il passé ?

TM:
J’ai pris un très bon départ et ce fut finalement tout le problème. Je me suis retrouvé entre les LADA qui initialement n’avaient pas bougé de leur ligne. Mais quand ils ont réalisé que leur envol avait été mauvais, ils ont tenté de réagir mais ont malheureusement obliqué dans la même direction. Il ne pouvaient pas se voir l’un et l’autre. Nous sommes sur un circuit urbain, l’espace est réduit, et moi j’étais au milieu. Déjà trop, en tout cas, pour lever le pied. On s’est touché et cela s’est déjà produit sur d’autres circuits. Malheureusement dans le contact avec Jaap, ça a cassé ma roue avant droite et je suis allé directement contre le mur. Autre part, ça aurait pu passer, mais roue contre roue, ça ne pardonne pas.

Q:
Les tentatives de dépassements étant limitées, la seule option était-elle de prendre l’ascendant sur les deux LADA au départ ?

TM:
Quand vous prenez un bon départ, la meilleure option consiste à dépasser. Il faut en profiter. Je ne pouvais pas aller à droite, car il y avait Jaap. Le seul espace possible était au milieu. Quand l’opportunité se présente, il faut la saisir. Malheureusement, le timing n’a pas été optimal… Et le fait que tous deux aillent dans la même direction ne m’a pas aidé. Il n’y a personne à blâmer, c’est un incident de course

Q:
Ce doit être frustrant ?

TM:
Oui, très. Si j’étais passé, j’aurais pu ambitionner terminer sur le podium et ça aurait été une belle fin à ce superbe week-end. Un excellent moyen, également, de remercier les fans pour leur soutien. On aurait pu faire la fête et célébrer les gros points marqués au championnat. Troisième ou même quatrième, ça aurait été génial. Mais ce n’était pas ainsi que nous souhaitions finir. Ce meeting a été magnifique et la deuxième course particulièrement animée. J’espère que tout le monde a apprécié. Il reste désormais quatre rendez-vous avant la fin de saison, et encore beaucoup de points à prendre. Nous ne sommes donc pas prêt de relâcher nos efforts !

Mehdi Bennani a tenu a loué le travail de l’équipe Sébastien Loeb Racing après une FIA WTCC Race of Portugal réussie qui permet au constructeur de décoller au classement.

Rob Huff est désormais le dernier pilote à avoir remporté le prestigieux Trophée TAG Heuer Best Lap Trophy. Le pilote d’usine Honda a été le plus rapide de tous lors de la FIA WTCC Race of Portugal et en a profité pour établir le nouveau record de la piste en 1m58,385s.

Honda a vécu un week-end rempli de succès sur et hors piste, dans deux pays différents. En plus de célébrer la victoire de Tiago Monteiro en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, la manufacturier a remporté le premier concours WTCC ART CARS qui s’est tenu au Goodwood Festival of Speed, dans le sud de l’Angleterre.

Honda a vécu un week-end rempli de succès sur et hors piste, dans deux pays différents. En plus de célébrer la victoire de Tiago Monteiro en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, la manufacturier a remporté le premier concours WTCC ART CARS qui s’est tenu au Goodwood Festival of Speed, dans le sud de l’Angleterre.

Tiago Monteiro a remis sa saison en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme sur de bons rails en s’emparant d’une victoire émouvante à domicile lors de la WTCC Race of Portugal.

Tom Coronel explique que remporter sa deuxième course de l’année en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme n’a pas été trop compliqué pour lui.

Tiago Monteiro a ravi l’immense foule présente à Vila Real grâce à une superbe victoire dans la Course Principale sur ses terres, dans la FIA WTCC Race of Portugal.