Retour

Actualités

Preview Hongrie : Le héros local Michelisz part à la chasse au López !

Preview Hongrie : Le héros local Michelisz part à la chasse au López !

24/04/2015 12:02

La lutte pour la victoire en Championnat du Monde des Voitures de Tourisme est ouverte. Mais à l’approche de la MOL Group WTCC Race of Hungary qui promet de réunir des dizaines de milliers de spectateurs, José María López demeure l’homme à battre.

Grâce à son sensationnel début de saison, le champion du monde en titre mène aujourd’hui le classement du WTCC avec 17 points d’avance grâce aux deux victoires obtenues sur ses terres argentines, puis au Maroc. Le Hungaroring, situé au nord-est de Budapest, figure néanmoins parmi les pistes sur lesquelles il ne s’est pas imposé en 2014. Une statistique que ‘Pechito’ López tentera de corriger.

L’un des pilotes qui souhaite qu’elle reste en l’état, c’est en revanche Norbert Michelisz, qui s’est vu attribuer le titre de personnalité sportive dans son pays, la Hongrie, ces trois dernières années. Concurrent régulier aux avant-postes avec le team Zengő Motorsport, il fonde de gros espoirs sur les évolutions qui seront apportées à sa Honda Civic.

“Un rendez-vous à domicile est toujours particulier, et grâce au soutien des fans et des améliorations apportées à la voiture, je pense que nous serons en mesure de nous battre pour la victoire”, confie ‘Norbi’, qui sera sous le feu des projecteurs le week-end prochain.Dans la foulée de son premier succès 2015 au Maroc, Yvan Muller ambitionne d’y goûter de nouveau. Le quadruple champion WTCC s’est imposé lors chaque édition disputée en Hongrie et celle-ci, à ses yeux, ne doit pas faire déroger à la règle. Mais c’est également le projet de Sébastien Loeb, actuel dauphin de López au championnat, mais aussi du Chinois Ma Qing Hua, le quatrième larron de l’équipe officielle Citroën.

A l’image de Michelisz, Tiago Monteiro – sur les deux podiums Hongrois la saison dernière – et l’ancien champion Gabriele Tarquini tenteront également de profiter des avantages de la Honda Civic WTCC “full upgrade“. Quant au trio LADA, Rob Huff, Mikhail Kozlovskiy et James Thompson, il poursuivra le développement la nouvelle Vesta TC1 avec l’objectif d’engranger de gros points.

Ce circuit, situé à proximité de la capitale Budapest, est célèbre pour avoir accueilli en 1986 le premier Grand Prix de F1 organisé derrière le Rideau de Fer. C’est cette année l’une des deux pistes communes au WTCC et à la F1, accueillant le Championnat du Monde de Tourisme depuis 2011. Dépasser s’y révèle difficile, en particulier dans le deuxième secteur, très étroit et sinueux. Mais la physionomie du tracé est toujours le gage de courses animées.

MOL Group – entreprise internationale spécialisée dans les lubrifiants et le gaz, basée à Budapest – est devenue en 2015 le sponsor titre de l’épreuve. En plus des deux courses de 14 tours offertes par le WTCC, les spectateurs pourront se réjouir du spectacle de la FIA European Touring Car Cup qui débute sur le Hungaroring.

FOCUS SUR…

Tom Chilton : La victoire du Britannique en course 2, au Maroc, dans le Tophée Yokohama, fut la première décrochée par la dernière évolution du moteur RML qui équipe sa Chevrolet RML Cruze TC1. Son résultat lui permit de revenir à deux points du leader Mehdi Bennani et de talonner Norbert Michelisz.

Tom Coronel : Frustrant début de saison que celui du Hollandais, soutenu par DHL, dont le compteur n’affiche toujours aucun point. La Hongrie répondra-t-elle à ses attentes et celles du ROAL Motorsport ?

Stefano D’Aste : Ancien équipier de Valentino Rossi durant sa première carrière sur deux roues, D’Aste se présente à Budapest dans la foulée d’une solide prestation à Marrakech.

Grégoire Demoustier : Des problèmes de freins perturbèrent le jeune français de Craft-Bamboo au Morocco, mais sa connaissance de la piste devrait lui permettre de montrer les progrès réalisés au volant de sa Chevrolet.

John Filippi : Après avoir décroché ses premiers points au volant d’une TC1 lors du précédent meeting, le plus jeune pilote du WTCC, 20 ans, n’a qu’une ambition : continuer à engranger !

Mikhail Kozlovskiy : Le Russe fit les gros titres à Marrakech, mais pour de mauvaises raisons puisqu’il harponna la LADA de son équipier Rob Huff dès le premier tour de la course 2. Il espère un revers de fortune en Hongrie.

Rickard Rydell : La participation de l’expérimenté suédois reste en suspend après qu’il lui a été diagnostiqué une inflammation de la thyroïde.

Hugo Valente : Comme Chilton, Valente bénéficiait au Maroc d’un nouveau moteur sur sa Chevrolet du Campos Racing et compte bien en faire le meilleur usage.

Nicky Catsburg a mis son horrible course de 2015 à Vila Real derrière lui en grimpant une nouvelle fois sur le podium en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme.

Mehdi Bennani a tenu a loué le travail de l’équipe Sébastien Loeb Racing après une FIA WTCC Race of Portugal réussie qui permet au constructeur de décoller au classement.

Rob Huff est désormais le dernier pilote à avoir remporté le prestigieux Trophée TAG Heuer Best Lap Trophy. Le pilote d’usine Honda a été le plus rapide de tous lors de la FIA WTCC Race of Portugal et en a profité pour établir le nouveau record de la piste en 1m58,385s.

Honda a vécu un week-end rempli de succès sur et hors piste, dans deux pays différents. En plus de célébrer la victoire de Tiago Monteiro en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, la manufacturier a remporté le premier concours WTCC ART CARS qui s’est tenu au Goodwood Festival of Speed, dans le sud de l’Angleterre.

Honda a vécu un week-end rempli de succès sur et hors piste, dans deux pays différents. En plus de célébrer la victoire de Tiago Monteiro en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, la manufacturier a remporté le premier concours WTCC ART CARS qui s’est tenu au Goodwood Festival of Speed, dans le sud de l’Angleterre.

Tiago Monteiro a remis sa saison en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme sur de bons rails en s’emparant d’une victoire émouvante à domicile lors de la WTCC Race of Portugal.

Tom Coronel explique que remporter sa deuxième course de l’année en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme n’a pas été trop compliqué pour lui.