Retour

Actualités

Q&R Tom Coronel

Q&R Tom Coronel

04/01/2015 12:20

Le Hollandais Tom Coronel abandonne l’espace de quelques jours le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme pour se consacrer, dès aujourd’hui, au Dakar. Il s’est confié à nous avant le départ.

Vous aviez confié après votre participation au Dakar, en 2009, qu’on ne vous y reprendrait plus. Et pourtant vous êtes au départ. Pourquoi ?
« Je pilotais en compagnie de mon frère jumeau Tim sur un Bowler Nemesis, mais cela n’a rien à voir avec de la course, c’est une aventure. Vous devez aimer souffrir pour disputer ce rallye. Vous êtes un pilotes, un survivant, et tout ce qui va avec. Je m’étais alors dit : non, je me consacrerai à la course. Mais finalement Tim a acheté ces buggies et m’a annoncé que je devais en conduire un. J’ai refusé, mais deux jours après, il est revenu à la charge et m’a demandé de l’essayer pour me convaincre. »

Le WTCC est toujours la priorité pour vous cette année ?
« Le WTCC risque d’être difficile car je suis toujours en discussions avec des sponsors, dont j’espère des réponses d’ici fin janvier. Je suis le plus ancien pilote du WTCC et je me bats toujours. Je dois être là. Dès la semaine après le Dakar, je serai totalement concentré sur ma préparation pour le WTCC. Mais avant cela je dois prendre part à cette aventure ! »

Quel est le deal avec votre caméra et vos reportages ?
« J’ai une caméra avec moi pour RTL7. J’ai travaillé avec eux pour faire connaître les coulisses du WTCC ces deux dernières années et je commentais également le Dakar. Si je croise des pilotes qui ont des soucis, je m’arrêterai, prendrai des images et les livrerai à RTL. Je suis le seul membre d’une équipe télé et c’est une première sur le Dakar. »

Votre objectif ?
« Le but est de rejoindre l’arrivée et de pleurer le moins possible. Mon frère tentera de remporter la catégorie « solo », mais moi je suis là pour finir le rallye et prendre de beaux plans pour RTL avec la meilleure visibilité possible pour les sponsors. Je n’ai aucune chance de gagner, alors pourquoi ne pas profiter de cette aventure ? »

Giniel de Villiers avait débuté comme pilote de Tourisme avant de remporter le Dakar. Cela peut se reproduire…
« Je sais qu’il y un futur. Je suis un fanatique de sport automobile. Je ne peux vivre que grâce aux voitures de course. J’ai grandi avec elles, c’est ma vie. L’hiver, je n’arrive pas à rester assis dans le canapé et voir les autres courir. Je ne suis donc pas ici juste pour regarder, mais pour jouer ! »

Propos recueillis par Anthony Peacock

JVCKENWOOD, Partenaire Officiel du WTCC en vertu d’un accord portant sur le long terme avec Eurosport Events, promoteur du championnat, accroit sa présence auprès du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme en étant le sponsor officiel du meeting WTCC Race of Japan.

The FIA World Touring Car Championship resumes in Japan next week when Twin Ring Motegi hosts the country’s round of the WTCC. Here are some essential facts and stats.

Gabriele Tarquini était en Russie cette semaine, pays où il a remporté sa dernière victoire en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, pour aider LADA a promouvoir différents modèles dont la dernière version de la Vesta TC1 World Touring Car adaptée pour la route.

Rob Huff a offert une véritable leçon de dépassements au Twin Ring Motegi la saison dernière en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme. Le pilote d’usine Honda nous guide sur la piste de 4,801 kilomètres.

Le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme va se rendre au Twin Ring Motegi pour la WTCC JVCKENWOOD Race of Japan le semaine prochaine (2 au 4 septembre). Voici ce que cinq des pilotes déclarent avant de prendre la piste.

Les points ne seront pas le seul enjeu de la WTCC JVCKENWOOD Race of Japan (2 au 4 septembre), prochaine manche du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme.