Retour

Actualités

Q&R Tom Coronel

Q&R Tom Coronel

04/01/2015 12:20

Le Hollandais Tom Coronel abandonne l’espace de quelques jours le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme pour se consacrer, dès aujourd’hui, au Dakar. Il s’est confié à nous avant le départ.

Vous aviez confié après votre participation au Dakar, en 2009, qu’on ne vous y reprendrait plus. Et pourtant vous êtes au départ. Pourquoi ?
« Je pilotais en compagnie de mon frère jumeau Tim sur un Bowler Nemesis, mais cela n’a rien à voir avec de la course, c’est une aventure. Vous devez aimer souffrir pour disputer ce rallye. Vous êtes un pilotes, un survivant, et tout ce qui va avec. Je m’étais alors dit : non, je me consacrerai à la course. Mais finalement Tim a acheté ces buggies et m’a annoncé que je devais en conduire un. J’ai refusé, mais deux jours après, il est revenu à la charge et m’a demandé de l’essayer pour me convaincre. »

Le WTCC est toujours la priorité pour vous cette année ?
« Le WTCC risque d’être difficile car je suis toujours en discussions avec des sponsors, dont j’espère des réponses d’ici fin janvier. Je suis le plus ancien pilote du WTCC et je me bats toujours. Je dois être là. Dès la semaine après le Dakar, je serai totalement concentré sur ma préparation pour le WTCC. Mais avant cela je dois prendre part à cette aventure ! »

Quel est le deal avec votre caméra et vos reportages ?
« J’ai une caméra avec moi pour RTL7. J’ai travaillé avec eux pour faire connaître les coulisses du WTCC ces deux dernières années et je commentais également le Dakar. Si je croise des pilotes qui ont des soucis, je m’arrêterai, prendrai des images et les livrerai à RTL. Je suis le seul membre d’une équipe télé et c’est une première sur le Dakar. »

Votre objectif ?
« Le but est de rejoindre l’arrivée et de pleurer le moins possible. Mon frère tentera de remporter la catégorie « solo », mais moi je suis là pour finir le rallye et prendre de beaux plans pour RTL avec la meilleure visibilité possible pour les sponsors. Je n’ai aucune chance de gagner, alors pourquoi ne pas profiter de cette aventure ? »

Giniel de Villiers avait débuté comme pilote de Tourisme avant de remporter le Dakar. Cela peut se reproduire…
« Je sais qu’il y un futur. Je suis un fanatique de sport automobile. Je ne peux vivre que grâce aux voitures de course. J’ai grandi avec elles, c’est ma vie. L’hiver, je n’arrive pas à rester assis dans le canapé et voir les autres courir. Je ne suis donc pas ici juste pour regarder, mais pour jouer ! »

Propos recueillis par Anthony Peacock

Promoteur du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, François Ribeiro prédit une course au titre particulièrement ouverte la saison prochaine.

James Thompson a conclu la semaine dernière son come-back en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme sur deux podiums en WTCC Trophy au Qatar.

Le podium de Thed Björk lors du meeting FIA WTCC DHL Race of Qatar tombe au pire moment possible pour le Polestar Cyan Racing. Sérieusement

L’introduction des “tours jokers”, la saison prochaine, en Championnet du Monde FIA des Voitures de Tourisme, va donner une nouvelle dimension aux circuits urbains de Marrakech et de Vila Real.

Plusieurs changements excitants ont été apportés à la règlementation sportive du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, et approuvés par le Conseil Mondial de la FIA qui s’est tenu aujourd’hui à Vienne. En voici les grandes lignes.

Le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme propose une nouvelle catégorie en 2017, dévoilant le FIA WTCC-2, fruit du remodelage de la règlementation, approuvé par Conseil Mondial de la FIA qui s’est tenu aujourd’hui à Vienne. Le gage d’un spectacle toujours plus intense, qui a fait la réputation du WTCC.

Le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme propose une nouvelle catégorie en 2017, dévoilant le FIA WTCC-2, fruit du remodelage de la règlementation, approuvé par Conseil Mondial de la FIA qui s’est tenu aujourd’hui à Vienne. Le gage d’un spectacle toujours plus intense, qui a fait la réputation du WTCC.