Retour

Actualités

Spécial et inhabituel… Ce que les pilotes pensent du circuit de Marrakech

Spécial et inhabituel… Ce que les pilotes pensent du circuit de Marrakech

17/04/2015 08:03

Pour la sixième fois de son histoire, l’Eurodatacar WTCC Race of Morocco prend ses quartiers sur le Circuit Moulay El Hassan. Voici ce que pensent de cette piste de 4,545 kilomètres les pilotes du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme.

Marrakech est un lieu très particulier“, confie Tiago Monteiro, membre du Castrol Honda World Touring Car Team. “Le circuit est incroyablement difficile car il est constitué de deux lignes droites et simplement deux “vrais virages” avec des bordures très agressives. Il est également très exigeant pour les freins. Il est donc nécessaire de débuter le week-end prudemment pour gagner en confiance et se familiariser avec la piste durant chaque séance.”

James Thompson, pilote LADA Sport Rosneft, ajoute : “La clé de la réussite, c’est le freinage et la motricité.”

Pour Sébastien Loeb, enfin, qui s’y imposa pour ses débuts en WTCC en 2014, “Marrakech est un circuit particulier où la Citroën C-Elysée est compétitive. La voiture doit profiter d’une bonne vitesse de pointe et être efficace au freinage. Et c’est ce qui la caractérise !”

Alors qu’il est en route pour un troisième titre en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme avec son équipe, Citroën, José María López parle de Messi, Fangio et de steak avant la WTCC Race of Argentina qui se tiendra du 5 au 7 août.

LADA Sport Rosneft s’est préparé pour la WTCC Race of Argentina en menant trois jours d’essais en Espagne.

Mehdi Bennani s’est imposé pour la deuxième fois de sa carrière en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, à l’issue d’une course sensationnelle pendant laquelle Chillton est remonté de la 10ème à la deuxième place, pour offrir un doublé à Sébastien Loeb Racing.

Alors que José María López était occupé à battre des records en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, Thed Björk inscrivait lui aussi son nom dans l’histoire lors de la WTCC Race of Hungary en avril dernier.

Nicky Catsburg a dévoilé sa solution pour obtenir de meilleur résultat dès la reprise du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme le mois prochain.

Norbert Michelisz, le pilote hongrois de Honda, ne serait pas surpris de voir des temps record ce week-end au Grand Prix de Hongrie de Formule 1.