Retour

Actualités

WTCC Race of Thailand : Conférence de presse d’après-course

WTCC Race of Thailand : Conférence de presse d’après-course

01/11/2015 16:35

José María López, Tiago Monteiro, Sébastien Loeb, Ma Qing Hua et Mehdi Bennani ont participé à la conférence de presse d’après-course de la WTCC Race of Thailand.

Q:
Ignorons la deuxième course et intéressons-nous à la première qui vous a permis d’atteindre, pour la deuxième année consécutive, la consécration dans le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme à l’issue de votre 9e succès en 2015. Comment vous sentez-vous ?

JML:
Je suis si heureux. Je tiens à féliciter tout le monde et à remercier toutes les personnes qui m’ont suivi toute long de ma carrière. Ma famille, mon père en particulier, ou encore mes frères qui m’ont permis de courir en Europe. Je n’oublie pas bien entendu ma petite amie Victoire qui m’a permis de ne jamais être seul quand j’étais loin des miens, mais également toute l’Argentine et l’équipe, sans qui je ne serais pas la. Ils m’ont permis de pouvoir affronter mes équipiers a armes égales, et aussi bien les mécaniciens que les ingénieurs et mes compagnons d’écurie n’ont eu de cesse de me tirer vers le haut. Il y eut de belles bagarres dans l’équipe et nous avons amené la voiture à un très bon niveau. Remporter deux championnats, c’est un rêve. Je n’aurais jamais imaginé atteindre une telle consécration, mais la vie me l’a apportée et je suis impatient de le célébrer avec mes amis. Quand je dis “amis”, je pense à toutes les personnes qui me son chères en WTCC et qui m’ont toujours bien accueilli. Avec Tiago il y a eu des tensions, mais nous restons proches. C’est un beau championnat, l’atmosphère est chaleureux. Deux années extraordinaires, mais difficiles. La compétition est extrêmement relevée et mes équipiers ont travaillé dur sans jamais rien lâcher. Mais s’adjuger ce sacre à trois courses de la fin souligne la qualité de notre préparation. Nous avons toujours été très proches et j’espère que c’est amené à durer.

Q:
Tiago, la troisième pour vous et pour l’équipe officielle Honda en 2015. Qui n’a pas été facile à aller chercher !

TM:
Je tiens tout d’abord à féliciter Pechito car ce n’est pas rien de conserver sa couronne de champion du monde. Il le mérite car il a été impérial. Concernant ma course je n’ai pas pris un départ idéal et j’étais derrière Norbi. J’ai vraiment voulu attaquer et il y avait un endroit où je pouvais porter une attaque. Je l’ai tentée au deuxième tour au Turn 3 et ça a marché. Je me suis ensuite concentré à creuser l’écart car je savais que les Citroën deviendraient menaçantes. Même avec trois secondes, je savais que ce ne serait pas suffisant alors j’ai roulé comme en qualifications. En dépit de quelques erreurs, la voiture fut parfaite. Seb s’est rapproché à raison de 3/10e au tour, parfois plus, parfois moins, mai j’étais prêt à répliquer et je savais que les dernières boucles seraient périlleuses. Il faisait par ailleurs de plus en plus sombre et je me concentrait à gérer l’usure de mes pneus. J’ai cependant été sauvé par le gong et décroché mon troisième succès de l’année. Nous sommes optimistes pour la suite car nous avons progressé. Ce n’est cependant pas suffisant et nous devons veiller jusqu’au bout à ne pas relâcher nos efforts.

Q:
Sébastien, deuxième en qualifications, puis en courses 1 et 2. Ces résultats vous permettent de recoller à 2 points de votre équipier Yvan Muller pour la deuxième place du championnat. Quel est votre sentiment au terme de ces deux courses intenses ?

SL:
Bravo à Pechito pour ce nouveau titre ! C’est un plaisir de travailler avec lui, nous vivons dans une bonne atmosphère depuis presque deux ans. Mais cela reste toujours aussi difficile de le battre ! Avec deux podiums, je suis satisfait de cette journée tout en étant frustré. Sans le drapeau rouge, j’aurais sans doute pu attaquer Tiago et lui contester la victoire. Je suis revenu tout près d’Yvan au championnat, tout est possible et j’irai au Qatar pour tenter de terminer vice-Champion du Monde !

Q:
Deux nouveaux podiums, pour vous, Ma Qing Hua, durant ce qui constitue une excellente deuxième partie de saison. Satisfait de vos performances ?

MQH:
Je suis heureux pour Pechito, il mérite vraiment ce titre. Il a été très fort cette saison mais je suis heureux de le côtoyer car j’apprends beaucoup avec lui. Cette journée a été difficile, avec des écarts très serrés. Nous avons beaucoup travaillé après les qualifications et j’ai connu suffisamment de réussite en course pour décrocher deux podiums. Cela me permet de défendre ma quatrième place au Championnat du Monde, mais il faudra pousser jusqu’au bout !

Q:
Quant à vous Mehdi, vous avez disputé deux bonnes courses dans le Trophée Yokohama, mais la deuxième fut sans doute frustrante à cause du contact au départ avec Yvan Muller, non ?

MB:
Un bon week-end et de belles luttes dans le Yokohama Trophy, oui. J’ai attaqué pour décrocher la victoire et c’est ce qu’il s’est produit. En seconde manche, j’étais en difficulté dans le premier virage et c’est vraiment dommage car j’étais en lutte avec les deux Honda. Cette manche fut ensuite très propre et nous avons pu dépasser plusieurs pilotes. C’était plaisant. Le team a bien travaillé sur le set-up de la voiture et j’essaye toujours, à chaque course, de leur fournir les meilleures informations possibles pour continuer à progresser.

Q:
Tin, vous êtes le héros local qui, avant cette épreuve, n’avait jamais piloté de voiture du WTCC. Vous terminez pourtant sur une excellente, sous la forme de points marqués dans les deux courses ? Ce doit être une énorme satisfaction ?

TS:
J’ai beaucoup progressé au fil de ces deux journées et je suis heureux d’être entré dans les points à l’issue de ce qui furent deux courses très difficiles. J’ai beaucoup appris et acquis une belle expérience en WTCC.

Q:
Avec neuf victoires, vous pointez désormais à une unité de votre record de 10 succès en une saison. Est-ce votre objectif pour la finale au Qatar ?

JML:
Si on m’avait dit que j’en serais déjà à neuf victoires, j’aurais signé de suite ! On verra. Parfois il faut savoir être patient, parfois se mettre la pression. Pour l’instant je me sens bien et nous ferons de notre mieux. Je ne cours pas après les records. Je roule pour le plaisir de la course, de travailler dans cette équipe fantastique avec de supers équipiers. Le Qatar sera une nouvelle destination pour le WTCC et ce sera intéressant. J’ai découvert le circuit lors des courses de MotoGP et il a l’air très sympa. J’espère que nous réaliserons un aussi bon week-end et que la lutte sera toujours aussi belle.

Q:
Un troisième pour 2016 ? Comment se présente la prochaine saison ?

JML:
Doucement, laissez-moi d’abord profiter de celui-là ! Nous sommes en discussion avec le team. Notre intention est bien entendu de poursuivre l’aventure ensemble l’an prochain mais il y a certains petits détails à régler et j’espère qu’ils le seront rapidement car je me sens vraiment bien ici. J’avais dit l’an passé que mon rêve serait de remporter le titre mondial et maintenant que j’en ai deux, je vais me poser un peu pour le célébrer et en profiter.

Q:
 Vous avez été un superbe ambassadeur pour le WTCC ces deux dernières années et nous espérons vous revoir. En attendant, qu’est-ce qu’une célébration à la José María López ?

JML:
Je serai entouré des gens que j’aime, on lèvera nos verres, et peut-être que nous en viendrons à des dans farfelues. Je veux en profiter avec mes amis et ce sera bien de pouvoir souffler un peu après avoir subi toute cette pression de la saison.

 *Sujet à confirmation par la FIA

 

Citroën remporte, pour moins de trois dixièmes de seconde, le Manufacturers Against the Clock (WTCC MAC3) qui s’est disputé sur l’ultra-rapide circuit urbain de Vila Real, théâtre ce week-end de la septième manche du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme.

Tiago Monteiro renoue avec panache avec la pole position DHL, cet après-midi, à l’issue d’une qualification très disputée dans les rues de Vila Real. Pour la première fois depuis six ans, devant des milliers de spectateurs acquis à sa cause, la star locale et sa Honda s’élanceront ainsi aux avant-postes du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme.

Citroën remporte d’un souffle le Manufacturers Against the Clock (WTCC MAC3) qui s’est disputé sur l’ultra-rapide circuit urbain de Vila Real, théâtre ce week-end de la septième manche du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme.

Tom Coronel partira en pole de la Course d’ouverture du meeting FIA WTCC Race of Portugal à Vila Real.

Pour la première fois depuis six ans, Tiago Monteiro décroche la pole position, sur ses terres, dans le cadre du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme.

Tom Chilton remplacera Mehdi Bennani au sein du trio de pilotes choisi par Citroën pour disputer le Manufacturers Against the Clock (MAC3)