Retour

Actualités

Ce qu’ils ont dit – Les pilotes WTCC tournés vers l’Allemagne

Ce qu’ils ont dit – Les pilotes WTCC tournés vers l’Allemagne

19/05/2017 18:00

Le FIA World Touring Car Championship se rend en Allemagne sur le légendaire tracé de la Nürburgring Nordschleife ce week-end. Voilà ce que certains pilotes ont eu à dire avant la WTCC Race of Germany.

Nicky Catsburg (Polestar Cyan Racing) : « Pour moi, il s’agit de l’une des plus belles épreuves de l’année car la piste est tellement unique. C’est l’une de mes pistes favorites au monde. Elle passe par des petits villages, des montées et des descentes, de gros dénivelés, des vitesses très élevées avec différents types d’asphalte également. C’est un challenge incroyablement élevé. L’atmosphère est incroyable avec beaucoup de fans et le circuit a une telle histoire, un endroit où je voudrais courir de nombreuses années encore. Et en raison du fait que le circuit est tellement long, il est impossible de faire un tour parfait sans erreur ».

Tiago Monteiro (Castrol Honda World Touring Car Team) : « C’est la piste la plus difficile sur laquelle nous nous rendons et probablement la plus dure au monde. C’est définitivement une piste exigeante, spéciale, différente de tout ce que nous connaissons. Nous changeons notre approche, nous changeons beaucoup la voiture, tout est différent. Ce sont seulement trois tours, mais c’est très intense. Je vais faire comme je fais sur des week-ends de course, partir de zéro et faire le mieux possible. Encore une fois, les qualifications seront importantes ici. Nous avons amélioré dans tellement de domaines, et nos vitesses de pointe sont même meilleures que ce que nous avons vu à Monza. Nous sommes confiants. Cela ne sera pas un challenge facile mais nous ferons de notre mieux ».

Tom Coronel (ROAL Motorsport): “C’est la piste la plus dure au monde. Il n’y a aucun circuit comme la Nordschleife. Bien sûr, vous avez Macao, mais la Nordschleife est plus longue alors si vous faites une erreur vous devez attendre un long moment pour avoir une nouvelle chance. Vous allez sur n’importe quelle piste au monde et vous êtes excités mais lorsque vous venez sur la Nordschleife vous n’êtes pas excité, vous êtes débordés d’enthousiasme. C’est complètement fou. Il y a toujours de la peur. C’est normal en sport auto lorsqu’il y a des vitesses aussi élevées. Mais c’est différent sur la Nordschleife. Je respecte la piste, et c’est comme ça que vous devez l’aborder. Si vous ne respectez pas la Nordschleife, vous n’avez pas les résultats ».

Yann Ehrlacher (RC Motorsport): “J’ai piloté une voiture Mitjet sur deux tours lors des tests VLN et j’étais là il y a quelques semaines avec ma voiture de route juste pour découvrir la piste. Je ne peux pas dire que j’ai hâte de piloter sur la Nordschleife car le pilote qui dit qu’il apprécie vraiment la Nordschleife n’y est pas assez rapide. C’est impossible. Ce sera un gros challenge pour les jeunes pilotes comme moi, Aurélien [Panis], et Daniel [Nagy] car c’est un circuit difficile et une erreur, c’est un accident. Je pensais connaître la piste parfaitement avant d’aller là-bas car je la connaissais depuis mon enfance sur PlayStation, à jouer à Gran Turismo et je faisais ça tous les jours avant d’aller à l’école et je connaissais la piste par cœur. Mais ce n’est pas la même chose dans la réalité ».

 

Ma Qing Hua reviendra en FIA World Touring Car Championship lors de la WTCC Race of Macau au volant d’une Citroën du Sébastien Loeb Racing. Ce faisant, il renouera un partenariat qui avait engendré deux victoires dont l’une fut la première d’un pilote chinoise dans un championnat du monde de la FIA.

Ryo Michigami a révélé quelques-uns des challenges auxquels il a dû faire face – et à surmonter – depuis qu’il a fait ses débuts en WTCC il y a douze mois.

WTCC Q&R : Julie Lespagnol

20/09/2017 18:00 - 2017

Avec le Polestar Cyan Racing, l’équipe officielle Volvo en FIA World Touring Car Championship, engagée dans une bataille serrée avec Honda pour le convoité titre constructeurs, l’écurie s’appuie de plus en plus sur l’expertise de son personnel technique pour gagner un avantage. Et Julie Lespagnol, ingénieure de 28 ans originaire de Metz, joue un rôle clé dans la campagne de la structure suédoise en quête de titre mondial.

Avec le Polestar Cyan Racing, l’équipe officielle Volvo en FIA World Touring Car Championship, engagée dans une bataille serrée avec Honda pour le convoité titre constructeurs, l’écurie s’appuie de plus en plus sur l’expertise de son personnel technique pour gagner un avantage. Et Julie Lespagnol, ingénieure de 28 ans originaire de Metz, joue un rôle clé dans la campagne de la structure suédoise en quête de titre mondial.

Le pilote WTCC Rob Huff a reçu un accueil digne d’un héros pour son retour en British Touring Car Championship à Silverstone le week-end dernier, où il remplaçait au pied levé son ami, et rival en WTCC, Tom Chilton.

Le pilote WTCC Nestor Girolami a aidé le Prince Carl Philip en GT Suédois à décrocher le titre de vice-champion ce week-end, et a expliqué à quel point cette pige à Mantorp Park l’a aidé dans sa préparation pour la WTCC Race of China à venir.

Norbert Nagy  va rejoindre trois rivaux dans un dernier face-à-face final pour l’obtention de la couronne du FIA European Touring Car Cup après les deux courses de Zolder en Belgique.