Retour

Actualités

Cinq raisons pour lesquelles LADA peut briller en WTCC

Cinq raisons pour lesquelles LADA peut briller en WTCC

22/01/2016 12:00

LADA part en quête de nouvelles consécrations dans le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme. Voici cinq raisons pour lesquelles le team portant les couleurs de Rosneft peut parvenir à ses fins.

1 : Les pilotes
Si Rob Huff, champion WTCC 2012 et désormais pensionnaire de l’écurie Honda, ne fait désormais plus partie de l’effectif, de nombreux pilotes tout aussi rapides lorgnent sur son baquet. L’équipe russe devrait dévoiler prochainement l’identité de l’heureux élu.

2 : La voiture
Même si la Vesta TC1 a démontré un beau potentiel en 2015, elle manque encore de performance si l’ambition est de se battre pour la victoire lors de chaque meeting. LADA entend y remédier en introduisant plusieurs évolutions autour des suspensions, du châssis et de la direction.

3 : Le moteur
Mais ce n’est pas tout ! Le bloc de 380 chevaux qui propulse la LADA a subi lui aussi une cure de vitamine, en particulier grâce à l’optimisation du système de gestion du moteur.

4 : L’équipe
Une préparation méticuleuse est la clé de la réussite en sport automobile, et pour la première fois de son Histoire, LADA Sport Rosneft a pu se concentrer durant l’hiver sur les essais et le développement de sa voiture, plutôt que devoir entreprendre la conception d’un tout nouveau modèle.

5 : Les tests
A l’image de ses concurrents en WTCC, LADA Sport Rosneft n’a pas chômé durant la trêve, effectuant des essais sur sa base technique de Magny-Cours, mais également sur plusieurs pistes européennes.

LADA s’est imposé à deux reprises en WTCC et semble disposer de tous les ingrédients pour que cette saison 2016 soit couronnée de succès.

Tom Coronel et son frère jumeau Tim ont terminé le monumental Rallye Dakar en Amérique du Sud, rejoignant la fin de la dernière étape à Cordoba, hier en Argentine, juste en-dehors du top 30.

Tiago Monteiro, vainqueur de courses WTCC et candidat au titre lors de la dernière saison du FIA World Touring Car Championship en 2017, a reçu le prix du mérite sportif au Portugal.

Comtoyou Racing a confirmé son deuxième concurrent en FIA World Touring Car Cup en deux jours avec l’addition d’Aurélien Panis à son équipe pour la campagne WTCR 2018.

WTCR Q&R : Denis Dupont

18/01/2018 12:00 - 2017

Le pilote belge de 25 ans portera les espoirs d’une nation sur ses épaules – et sur son Audi RS3 LMS du Comtoyou Racing -, alors qu’il disputera la saison inaugurale de la FIA World Touring Car Cup pour le RACB National Team. Voici ce qu’il avait à dire.

Le pilote belge de 25 ans portera les espoirs d’une nation sur ses épaules – et sur son Audi RS3 LMS du Comtoyou Racing -, alors qu’il disputera la saison inaugurale de la FIA World Touring Car Cup pour le RACB National Team. Voici ce qu’il avait à dire.

La fédération belge du sport automobile, le RACB, a désigné le nouveau championnat FIA World Touring Car Cup (WTCR) comme l’ultime étape de développement pour son jeune pilote, et jeune star de la discipline, Denis Dupont.

L’homme derrière le projet Honda Civic Type R TCR espère que plusieurs exemplaires de la voiture seront sur la grille lorsque la saison inaugurale de la FIA World Touring Car Cup débutera au Maroc le 7 avril.