Retour

Actualités

Cinq raisons pour lesquelles LADA peut briller en WTCC

Cinq raisons pour lesquelles LADA peut briller en WTCC

22/01/2016 12:00

LADA part en quête de nouvelles consécrations dans le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme. Voici cinq raisons pour lesquelles le team portant les couleurs de Rosneft peut parvenir à ses fins.

1 : Les pilotes
Si Rob Huff, champion WTCC 2012 et désormais pensionnaire de l’écurie Honda, ne fait désormais plus partie de l’effectif, de nombreux pilotes tout aussi rapides lorgnent sur son baquet. L’équipe russe devrait dévoiler prochainement l’identité de l’heureux élu.

2 : La voiture
Même si la Vesta TC1 a démontré un beau potentiel en 2015, elle manque encore de performance si l’ambition est de se battre pour la victoire lors de chaque meeting. LADA entend y remédier en introduisant plusieurs évolutions autour des suspensions, du châssis et de la direction.

3 : Le moteur
Mais ce n’est pas tout ! Le bloc de 380 chevaux qui propulse la LADA a subi lui aussi une cure de vitamine, en particulier grâce à l’optimisation du système de gestion du moteur.

4 : L’équipe
Une préparation méticuleuse est la clé de la réussite en sport automobile, et pour la première fois de son Histoire, LADA Sport Rosneft a pu se concentrer durant l’hiver sur les essais et le développement de sa voiture, plutôt que devoir entreprendre la conception d’un tout nouveau modèle.

5 : Les tests
A l’image de ses concurrents en WTCC, LADA Sport Rosneft n’a pas chômé durant la trêve, effectuant des essais sur sa base technique de Magny-Cours, mais également sur plusieurs pistes européennes.

LADA s’est imposé à deux reprises en WTCC et semble disposer de tous les ingrédients pour que cette saison 2016 soit couronnée de succès.

Yann Ehrlacher a été applaudi et complimenté par ses concurrents après sa première victoire en FIA World Touring Car Championship.

Mehdi Bennani considère avoir plus que réussi la manche WTCC en Argentine en montant sur son troisième podium de 2017 pour rester fermement dans la lutte pour le titre du FIA World Touring Car Championship.

Le quadruple Champion WTCC Yvan Muller n’est pas surpris que son neveu, Yann Ehrlacher, se soit imposé en FIA World Touring Car Championship. Il a révélé qu’il s’attendait à voir le pilote de 21 ans monter sur la plus haute marche du podium.

La bataille pour le titre en Trophée WTCC s’est intensifiée à l’occasion de la visite du FIA World Touring Car Championship en Argentine la semaine dernière.

Esteban Guerrieri a profité de la manche du FIA World Touring Car Championship disputée chez lui pour réaliser l’un de ses meilleurs week-ends en WTCC jusqu’à présent, avec une troisième et une quatrième place lors des deux courses sur le Circuit de Termas de Río Hondo.

Yann Ehrlacher a décroché sa toute première victoire en FIA World Touring Car Championship lors de la manche argentine du WTCC, convertissant sa première pole position en carrière en une victoire pour lui et son équipe privée RC Motorsport.