Retour

Actualités

Compte à rebours avant le WTCC au Portugal : 10 choses à savoir sur Vila Real

Compte à rebours avant le WTCC au Portugal : 10 choses à savoir sur Vila Real

02/07/2015 10:55

La semaine prochaine, direction Via Real et son légendaire circuit urbain, théâtre de l’OSCARO.com WTCC Race of Portugal dont voici les 10 faits marquants.

1/ Le Circuito de Vila Real accueillit sa tout première course automobile le 15 juin 1931, motivé par l’enthousiasme local pour l’automobile, caractérisée dans la ville par l’organisation de plusieurs salons.

2/ Gaspar Sameiro et Ercilio Barbosa sont les premiers vainqueurs. Ils imposèrent leur Ford Model A sur la piste originale de 7,150 mètres.

3/ Afin de recueillir les fonds pour accueillir les courses, une taxe est prélevée sur chaque kilogramme de viande vendu dans la ville, tandis que le meeting reçoit le soutien de la « Regional Chamber of North Automobile Club of Portugal ».

4/ Durant les années 30, l’épreuve attire de plus en plus de participants, portugais et de l’étranger. Dès lors, afin d’éradiquer la poussière ambiante, la piste est re-surfacée.

5/ Le site accueille plusieurs voitures légendaires, dont les Bugatti 35C/51, Alfa Romeo 6C et 8C, et Ford V8. En 1936, le producteur Manoel de Oliveira engage une BMW 315.

6/ Après la deuxième Guerre Mondiale, dans les années 50, Vila Real accueille des épreuves moto avant que les autos ne retrouvent la piste en 1966. La période dorée se poursuit après le réaménagement de la piste, qui voit se produire Ferrari, Ford, Porsche et Lola et des pilotes du calibre de Sir Stirling Moss ou David Piper.

7/ Vila Real devient ensuite une terre d’accueil pour la Formule 3 dans les années 60 avant que l’on assiste à l’éclosion des voitures de sport. Chris Craft et Piper remportent ainsi par exemple une course de 6 heures en 1969 au volant d’une Porsche 908.

8/ Les voitures de Tourisme investirent les lieux dans les années 80 avant qu’un accident fatal en 1991 n’oblige les autorités à intervenir. Les compétitions reprirent sur une verions écourtée du tracé, en 2007, lors d’un meeting où fut présent Stirling Moss.

9/ Ces dernières années, Vila Real a accueilli le Portuguese Touring Car Championship. Avec le WTCC, le circuit accueille néanmoins sa première manche de Championnat du Monde FIA.

10/ Les pilotes WTCC emprunteront la verion de 4,775 kilomètres. Les deux manches se dérouleront à 11h15 et 17h17 le dimanche 12 juillet.

Photo fournie par FPAK

Tom Chilton s’attend à ce que lui et ses collègues pilotes du WTCC assimilent le tout nouveau circuit du Ningbo International Speedpark en deux tours.

Le Castrol Honda World Touring Car Team a publié un nouveau communiqué au sujet de son pilote et leader du WTCC Tiago Monteiro. Voici le texte.

Ma Qing Hua reviendra en FIA World Touring Car Championship lors de la WTCC Race of Macau au volant d’une Citroën du Sébastien Loeb Racing. Ce faisant, il renouera un partenariat qui avait engendré deux victoires dont l’une fut la première d’un pilote chinoise dans un championnat du monde de la FIA.

Ryo Michigami a révélé quelques-uns des challenges auxquels il a dû faire face – et à surmonter – depuis qu’il a fait ses débuts en WTCC il y a douze mois.

WTCC Q&R : Julie Lespagnol

20/09/2017 18:00 - 2017

Avec le Polestar Cyan Racing, l’équipe officielle Volvo en FIA World Touring Car Championship, engagée dans une bataille serrée avec Honda pour le convoité titre constructeurs, l’écurie s’appuie de plus en plus sur l’expertise de son personnel technique pour gagner un avantage. Et Julie Lespagnol, ingénieure de 28 ans originaire de Metz, joue un rôle clé dans la campagne de la structure suédoise en quête de titre mondial.

Avec le Polestar Cyan Racing, l’équipe officielle Volvo en FIA World Touring Car Championship, engagée dans une bataille serrée avec Honda pour le convoité titre constructeurs, l’écurie s’appuie de plus en plus sur l’expertise de son personnel technique pour gagner un avantage. Et Julie Lespagnol, ingénieure de 28 ans originaire de Metz, joue un rôle clé dans la campagne de la structure suédoise en quête de titre mondial.

Le pilote WTCC Rob Huff a reçu un accueil digne d’un héros pour son retour en British Touring Car Championship à Silverstone le week-end dernier, où il remplaçait au pied levé son ami, et rival en WTCC, Tom Chilton.