Retour

Actualités

Demoustier : reculer pour mieux sauter !

Demoustier : reculer pour mieux sauter !

05/06/2015 23:53

Ce n’est pas parce qu’il écopera de places de pénalité sur la grille de la première des deux courses de la ROSNEFT WTCC Race of Russia que Grégoie Demoustier va baisser les bras…

Le jeune espoir français débutera la première manche, dimanche, depuis le fond de grille, le moteur de sa Chevrolet RML Cruze TC1 aux couleurs d’Eurodatacar ayant dû être changé.

Richard Coleman, CEO de Craft-Bamboo Racing, nous explique : “Greg a mal rétrogradé lors de la dernière épreuve et nous avons été contraint de changer le bloc, ce qui explique cette pénalité.”

Demoustier, l’un des prétendants au Trophée Yokohama, poursuit : “Après deux courses difficiles mais excitantes au Nürburgring, je retrouve un circuit que j’avais déjà visité en GT. Je suis impatient d’y être et de pouvoir me mesurer aux autres pilotes indépendants. L’équipe a beaucoup travaillé sur la voiture et je sens que je progresse à chaque meeting.”

Norbert Michelisz dit que la Nürburgring Nordschleife, qui accueille la WTCC Race of Germany cette semaine, porte la difficulté à un autre niveau.

La WTCC Race of Germany se tiendra sur le très difficile circuit de la Nürburgring Nordschleife, du 25 au 27 mai. Voici les faits essentiels et les statistiques avant la manche très attendue du FIA World Touring Car Championship.

José Maria Lopez a marqué de son empreinte la légendaire Nürburgring Nordschleife en remportant les deux manches de la FIA WTCC Race of Germany le 28 mai 2016.

Le FIA World Touring Car Championship se rend en Allemagne sur le légendaire tracé de la Nürburgring Nordschleife ce week-end. Voilà ce que certains pilotes ont eu à dire avant la WTCC Race of Germany.

Les pilotes du FIA World Touring Car Championship vont faire face à un challenge sans autre pareil la semaine prochaine (25-27 mai) lorsqu’ils tenteront de dompter la légendaire Nürburgring Nordschleife, théâtre de la WTCC Race of Germany, et pour beaucoup le circuit le plus difficile de la planète.

La bataille pour le championnat constructeurs du FIA World Touring Car Championship a pris un nouveau tournant alors que les cinq Honda en action sur