Retour

Actualités

Fernandes, un deuxième Portugais à domicile en WTCC

Fernandes, un deuxième Portugais à domicile en WTCC

15/06/2017 14:00

Miguel Fernandes passera de la European Touring Car Cup au statut de débutant en WTCC quand il disputera sa manche nationale du FIA World Touring Car Championship à Vila Real, au Portugal, la semaine prochaine (23-25 juin).

Fernandes a remporté l’ETCC Race of Vila Real inaugurale l’année dernière, sur l’exigeant circuit urbain de la ville où il réside dans le nord du Portugal, mais passera dans la classe supérieure en WTCC avec une troisième voiture du RC Motorsport quand le championnat y fera sa troisième visite ce mois-ci.

Il fera équipe avec les rookies Yann Ehrlacher et Kevin Gleason au sein du line-up du RC Motorsport, qui s’étend pour la première fois à trois voitures.

Cette inclusion sur la grille ainsi plus fournie du WTCC signifie que le public local aura un autre Portugais à supporter cette année avec Tiago Monteiro, vainqueur de la WTCC Race of Portugal en 2016, chef de file de l’équipe Honda officielle et qui tentera de récupérer la tête du championnat.

Je suis très excité”, dit Fernandes, qui a débuté la compétition en monoplaces et a connu de récents succès en Abarth Trophy Series. “J’ai manqué l’opportunité de le faire il y a deux ans mais je savais en mon for intérieur que si un jour j’avais une autre chance de participer, je ne la laisserais pas passer. C’est l’opportunité de faire une course que j’adore dans un environnement sans pression. Ma préparation se fera le week-end de course seulement mais c’est ma ville, une piste que je connais très bien, et je n’ai pas le moindre impératif de bon résultat. C’est important d’en profiter autant que possible.”

François Ribeiro, responsable d’Eurosport Events, promoteur du WTCC, déclare : “Nous sommes très heureux d’accueillir Manuel, un second pilote portugais bien sûr, dans la famille du WTCC pour sa course à domicile. Manuel est un pilote qui a une expérience et des capacités considérables. Il est bien conscient du niveau du WTCC et des pilotes mais il a une approche très intelligente de cette opportunité, il a une bonne équipe autour de lui et nous lui souhaitons de bien faire.”

La WTCC Race of Portugal s’est tenue la première fois en 2007, Vila Real l’accueillant à partir de 2015 sur un circuit ajoutant l’intrigue à l’histoire. Des courses sont organisées sur les routes vallonnées de la ville depuis 1931, quand Gaspar Sameiro et Ercilio Barbosa ont conquis le circuit originel de 7,150 kilomètre sur une Ford Model A.

Le tracé actuel de 4,785 kilomètres est un exigeant mélange de virages, montées et descentes, surnommé la Nürburgring Nordschleife du Sud. Si des chicanes ont été installées pour raisons de sécurité, le spectacle demeure inchangé avec des vitesses approchant les 240 km/h dans la dernière portion en descente.

Une nouveauté en 2017 est l’inclusion du tour “joker”, une première pour un championnat du monde sur circuit. Les pilotes devront en effet prendre un parcours alternatif, plus long, une fois dans la Course d’Ouverture et une fois dans la Course Principale, pour pimenter l’action sur ce circuit en ville.

Le retour de Gabriele Tarquini en FIA World Touring Car Championship, après pas loin d’un an d’absence, a été plein de succès et ceci pour plusieurs raisons.

Eurosport Events, promoteur du FIA World Touring Car Championship, est heureux d’annoncer JVCKENWOOD comme Event Presenting Partner de la WTCC Race of Japan, qui aura lieu la semaine prochaine, dans une période importante pour ce membre éminent de la famille du WTCC.

Tout comme le FIA World Touring Car Championship, l’eSport WTCC – son équivalent en ligne -, aborde le Japon avec un titre plus disputé que jamais.

Yann Ehrlacher a indiqué que manquer la victoire lors de la Course d’Ouverture de la FIA WTCC Race of China le week-end dernier fera de lui un meilleur pilote.

Li Shufu, le Président de Geely Worldwide, était un visiteur très intéressé au sein de l’équipe Polestar Cyan Racing lors de la FIA WTCC Race of China le week-end dernier.

Norbert Michelisz a révélé que le fait de courir en FIA World Touring Car Championship sans son équipier Tiago Monteiro à ses côtés “n’était pas facile.”