Retour

Actualités

Les légendes de la course l’affirment, la Nordschleife sera le plus gros défi des as du WTCC

Les légendes de la course l’affirment, la Nordschleife sera le plus gros défi des as du WTCC

13/05/2015 19:18

Le Championnat du Monde FIA des VOitures de Tourisme offre cette année à ses concurrents de se produire pour la première fois ce week-end sur la Nürburgring Nordschleife. Voici ce qu’en pensent trois héros de la course.

« A chaque fois que je partais de chez moi, je ne savais pas si j’allais y revenir. Je ne connais aucun pilote qui s’y soit rendu en estimant que c’était pour les petits bras« , confie Sir Jaclie Stewart, triple vainqueur du Grand Prix d’Allemagne sur la  Nordschleife. « Avant de les affronter, on ne peut pas imaginer la vitesse que l’on prend dans certaines portions, ni la capacité de mémoriser chaque virage. Même avec ma dyslexie, je peux vous donner les distances de freinages et les rapports de chaque courbe du Nürburgring. »
« Je l’ai surnommé l’Enfer Vert, car c’est ce qu’il était. Par exemple, lorsque l’on abordait le Carrousel, derrière une crête, il fallait se fier à un arbre car on ne sait pas où va la piste. Le tout était de viser juste. Si quelqu’un disait qu’il aimait le Nürburgring, c’est qu’il n’était pas assez rapide. »Jacky Ickx remporta pour sa part le GP allemand en 1969 et en 1972. Il se souvient « des 17 sauts à chaque tour« , ajoutant : « Il y avait plusieurs secteurs intéressants où il était néanmoins impossible d’attaquer 100%. Partout, il y a moyen d’aller plus vite. Même pour les meilleurs ce n’est pas facile et je suis sûr qu’il y aura des surprises ce week-end. N’oublions pas qu’il fut construit en 1927, et que même après tout ce temps, ce sont les courses les plus difficiles au monde. »Si Derek Bell, au contraire de Stewart et Ickx, n’a jamais gagné sur le « Ring », il connait ce lieu, limé au volant de monoplaces ou de protos. « Ici, quel que soit l’endroit, vous êtes subjugué, nerveux, excité, mais vous êtes plein d’appréhension. Vous avez des décharges d’adrénaline que vous ne rencontrez nulle part ailleurs. C’est génial que ça retrouve le grade de Championnat du Monde. Tous les pilotes seront là pour gagner. Certains auront la connaissance des lieux comme avantage. D’autres n’aimeront pas avoir à composer avec ces 167 virages, mais les meilleurs auront toujours la volonté de gagner. L’Histoire contemple cette piste, qui la considère comme la plus belle au monde. Si vous gagnez ici, c’est que vous êtes vraiment très bon. »

Tom Coronel et son frère jumeau Tim ont terminé le monumental Rallye Dakar en Amérique du Sud, rejoignant la fin de la dernière étape à Cordoba, hier en Argentine, juste en-dehors du top 30.

Tiago Monteiro, vainqueur de courses WTCC et candidat au titre lors de la dernière saison du FIA World Touring Car Championship en 2017, a reçu le prix du mérite sportif au Portugal.

Comtoyou Racing a confirmé son deuxième concurrent en FIA World Touring Car Cup en deux jours avec l’addition d’Aurélien Panis à son équipe pour la campagne WTCR 2018.

WTCR Q&R : Denis Dupont

18/01/2018 12:00 - 2017

Le pilote belge de 25 ans portera les espoirs d’une nation sur ses épaules – et sur son Audi RS3 LMS du Comtoyou Racing -, alors qu’il disputera la saison inaugurale de la FIA World Touring Car Cup pour le RACB National Team. Voici ce qu’il avait à dire.

Le pilote belge de 25 ans portera les espoirs d’une nation sur ses épaules – et sur son Audi RS3 LMS du Comtoyou Racing -, alors qu’il disputera la saison inaugurale de la FIA World Touring Car Cup pour le RACB National Team. Voici ce qu’il avait à dire.

La fédération belge du sport automobile, le RACB, a désigné le nouveau championnat FIA World Touring Car Cup (WTCR) comme l’ultime étape de développement pour son jeune pilote, et jeune star de la discipline, Denis Dupont.

L’homme derrière le projet Honda Civic Type R TCR espère que plusieurs exemplaires de la voiture seront sur la grille lorsque la saison inaugurale de la FIA World Touring Car Cup débutera au Maroc le 7 avril.