Retour

Actualités

Marrakech se prononce ‘Marracrash’ pour Coronel…

Marrakech se prononce ‘Marracrash’ pour Coronel…

20/04/2015 21:21

Tom Coronel a renommé Marrakech ‘Marracrash’ après une chaude édition du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme sous le soleil nord-africain.

La star hollandaise, de retour sur les lieux de son accident 12 mois auparavant, fut en effet victime de deux accidents qui l’éliminèrent des deux manches de 14 tours de l’Eurodatacar WTCC Race of Morocco due to contact.

La malchance de Coronel ne se résume pas à cette journée dominicale noire, puisqu’il avait déjà été privé de son premier passage en Q3, la veille, à cause d’une prise d’air.

« Il n’y a rien de drôle », déplore le pilote ROAL Motorsport. « Je suis quelqu’un de positif et je sais que tout peut se produire en course. Mais être sorti par deux fois sans rien pouvoir y faire est très décevant. »

Coronel, qui pilote une Chervolet RML Cruze TC1 aux couleurs de DHL, poursuit : « Dans la première course, la faute en revient à mon propre équipier (Tom Chilton) qui était pourtant à cinq longueurs derrière moi et a simplement freiné trop tard. Il s’en est excusé, mais ça ne me fut pas d’un grand secours. Les dégâts étaient assez importants à l’avant-droit de la voiture et le team a tout donné pour qu’elle soit prête pour la deuxième confrontation. »

« Lors de celle-ci, j’ai pris un bon départ. Cela ne fut peut-être pas visible de l’extérieur, mais j’en suis content. Mais cette fois encore, il ne m’a pas fallu longtemps pour être percuté par derrière par Norbert Michelisz. Il continuait à accélérer et je me suis retrouvé dans le mur avec de nouveaux dommages devant. Maintenant, pour moi, Marrakech c’est  ‘Marracrash’… J’espère que l’auto pourra être réparée à temps avant le prochain meeting. »
Cette déception dominicale contraste néanmoins avec le bon début de week-end vécut jusqu’alors. « Cela s’annonçait bien, pourtant », regrette-t-il. « Les essais libres et la première qualif se bien déroulées et j’étais régulièrement le plus rapide des pilotes Chevrolet. Puis j’ai commencé à entendre un bruit métallique. Je pensais d’abord à la boîte de vitesses, au différentiel ou à l’embrayage. Dans ces conditions je pouvais être heureux de mes 9e et 2e places sur la grille, d’autant que les pénalités des autres pilotes me permettaient même d’être 6e au départ de la première. Malheureusement ça n’a duré que deux kilomètres… »

La FIA WTCC JVCKENWOOD Race of Japan a offert des résultats marquants à plus d’un titre.

Ryo Michigami revient sur la scène de ses débuts en WTCC lorsqu’il abordera la WTCC JVCKENWOOD Race of Japan le week-end prochain (27-29 octobre). Le héros local de chez Honda parle de sa vie en WTCC et ce que cela signifie de courir dans son pays.

Les Honda Civic WTCC continueront à embarquer le lest maximum de 80 kg de compensation lors de la JVC KENWOOD Race of Japan. Conçues pour équilibrer les performances en WTCC, la règle de poids de la FIA est définie sur un calcul basé sur les temps effectués lors des deux dernières épreuves en Argentine et en Chine.

Neuf années après la première visite du FIA World Touring Car Championship au Japon, une course aussi passionnante qu’ouverte pour le titre 2017 va se poursuivre sur l’asphalte nippon la semaine prochaine (27-29 octobre) sur le Twin Ring Motegi, au nord de Tokyo.

Le Twin Ring Motegi, au nord de Tokyo, accueillera la prochaine étape du FIA World Touring Car Championship du 27 au 29 octobre. Voici tous les faits essentiels et les statistiques pour la WTCC JVCKENWOOD Race of Japan.

Plusieurs pilotes ont décroché leur meilleur résultat à l’occasion de la reprise du FIA World Touring Car Championship en Chine le week-end dernier.