Retour

Actualités

Preview Portugal : Les Street Fighters prêts à affronter Vila Real

Preview Portugal : Les Street Fighters prêts à affronter Vila Real

03/07/2015 12:00

L’activité ne s’arrête jamais dans le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme. Après avoir visité trois circuits « classiques » en Russie, en Slovaquie puis en France, les concurrents du WTCC se livreront cette fois bataille sur le tracé urbain de Vila Real. Un lieu chargé d’Histoire et un saut dans l’inconnu pour tous.

Bien que la ville pittoresque de Vila Real, située à 100 kilomètres à l’est de Porto, ait accueilli sa première compétition automobile en 1931, l’OSCARO.com WTCC Race of Portugal sera la première manche de championnat du monde FIA à s’y dérouler. Une course urbaine disputée sur un tracé de 4,775 kilomètres constitué de courbes plus ou moins rapide et d’un impressionnant dénivelé. Et même si des chicanes ont été installées pour des raisons de sécurité, le spectacle demeurera de premier ordre, avec des vitesses maxi pouvant atteindre 240 km/h dans la descente finale.

Un pilote en particulier ambitionne d’être le plus performant possible. Il s’agit bien entendu de Tiago Monteiro, le régional de l’étape. Résident de Porto, le  vainqueur en WTCC et ancien pilote de Formule 1 mène en effet la charge pour Honda au côté de son équipier italien Gabriele Tarquini. Monteiro possède un palmarès flatteur sur les pistes urbaines et passa tout près de s’imposer dans l’ancienne enclave portugaise de Macao en novembre dernier. Et après une collision qui le rejeta du podium en France, le week-end dernier, le Portugais espère connaître un revers de fortune sur ses terres. Mais même s’il assista aux courses sur ce circuit lorsqu’il était enfant, il ne possède, comme ses camarades, aucune expérience du tracé, surnommé le « Nürburgring du Sud » en raison de caractéristiques similaires à celles de la Nordschleife, en Allemagne.

Après 14 rounds dans cette saison 2015, la lutte pour le titre demeure extrêmement serrée. José María López mène peut-être au classement avec 39 points d’avance à la suite de sa cinquième victoire de l’année en France, mais ses équipiers Sébastien Loeb et Yvan Muller ont aussi beaucoup gagné et offriront une sérieuse opposition à l’Argentin champion du monde ne titre. Muller, rappelons-le, s’imposa dans les rues de Porto en 2013 lors de la dernière escale du WTCC en terre lusitanienne.

Le Chinois Ma Qing Hua complète l’effectif Citroën, tandis que Mehdi Bennani occupe le baquet d’une C-Eylsée WTCC privée avec laquelle il tentera de faire oublier son erreur du départ au Paul Ricard. Placé en pole de la course 2, le Marocain anticipa en effet son envol et écopa d’un drive-through.

Le Britannique Rob Huff, champion WTCC 2012, s’est pour sa part déjà forgé une solide réputation de combattant de rue, avec 10 succès à son actif. Après une difficile étape française, le pilote LADA espère retrouver la forme au Portugal, où il connut le succès en 2011, et pourra compter pour cela sur les Hollandais Nicky Catsburg et Jaap van Lagen, également chargés de faire briller les couleurs du constructeur russe. Le Hongrois Norbert Michelisz sera également un prétendant avec sa Honda du Zengő Motorsport, alors que l’Argentin Néstor Girolami est de retour aux affaires après avoir ouvert son compteur pour ses débuts en WTCC, en Slovaquie, avec Honda Racing team Sweden.

Les pilotes ROAL Motorsport  Tom Chilton et Tom Coronel, enfin, arrivent au Portugal dans la foulée d’essais réalisés sur le Circuit Paul Ricard avec leurs Chevrolet RML Cruze TC1. Grégoire Demoustier, Stefano D’Aste, John Filippi et Hugo Valente, également sur Chevrolet, les accompagneront ainsi pour partir en quête du succès dans le Trophée Yokohama.

Ma Qing Hua reviendra en FIA World Touring Car Championship lors de la WTCC Race of Macau au volant d’une Citroën du Sébastien Loeb Racing. Ce faisant, il renouera un partenariat qui avait engendré deux victoires dont l’une fut la première d’un pilote chinoise dans un championnat du monde de la FIA.

Ryo Michigami a révélé quelques-uns des challenges auxquels il a dû faire face – et à surmonter – depuis qu’il a fait ses débuts en WTCC il y a douze mois.

WTCC Q&R : Julie Lespagnol

20/09/2017 18:00 - 2017

Avec le Polestar Cyan Racing, l’équipe officielle Volvo en FIA World Touring Car Championship, engagée dans une bataille serrée avec Honda pour le convoité titre constructeurs, l’écurie s’appuie de plus en plus sur l’expertise de son personnel technique pour gagner un avantage. Et Julie Lespagnol, ingénieure de 28 ans originaire de Metz, joue un rôle clé dans la campagne de la structure suédoise en quête de titre mondial.

Avec le Polestar Cyan Racing, l’équipe officielle Volvo en FIA World Touring Car Championship, engagée dans une bataille serrée avec Honda pour le convoité titre constructeurs, l’écurie s’appuie de plus en plus sur l’expertise de son personnel technique pour gagner un avantage. Et Julie Lespagnol, ingénieure de 28 ans originaire de Metz, joue un rôle clé dans la campagne de la structure suédoise en quête de titre mondial.

Le pilote WTCC Rob Huff a reçu un accueil digne d’un héros pour son retour en British Touring Car Championship à Silverstone le week-end dernier, où il remplaçait au pied levé son ami, et rival en WTCC, Tom Chilton.

Le pilote WTCC Nestor Girolami a aidé le Prince Carl Philip en GT Suédois à décrocher le titre de vice-champion ce week-end, et a expliqué à quel point cette pige à Mantorp Park l’a aidé dans sa préparation pour la WTCC Race of China à venir.

Norbert Nagy  va rejoindre trois rivaux dans un dernier face-à-face final pour l’obtention de la couronne du FIA European Touring Car Cup après les deux courses de Zolder en Belgique.