Retour

Actualités

Q&R: Norbert Michelisz

Q&R: Norbert Michelisz

31/10/2015 05:22

Le Hongrois Norbert Michelisz a dominé ce matin les premiers tests de la WTCC Race of Thailand. Voici les impressions recueillies auprès du pilote privé Honda.

Quelle perspective vous offre ce meilleur chrono aux tests pour le reste du week-end ?
Pas grand chose, honnêtement. Nous avons connu un scénario similaire à Shanghai, où j’ai terminé P2 dans cette session, satisfait du comportement de la voiture, mais cela ne m’a pas empêché de conclure P14 ou P15 les qualifications. Considérant par ailleurs que nous embarquons 40 kilos de poids de compensation, et que le circuit ne semble pas taillé pour notre auto, je m’attends à ce que le reste du week-end soit plus difficile. Si mon avantage sur le 5e ou le 6e avait été de plus d’une seconde, j’aurais pu avoir davantage de confiance, mais c’est une piste sur laquelle les pilotes vont progresser.

Quelles sont vos impressions sur ce circuit ?
Nous devons y revenir tous les ans ! Il est large, un mix entre l’Termas de Rio Hondo et Motegi, et c’est la promesse de courses très disputées. Point de vue pilotage, les pilotes se régalent également dans le Turn 4, très rapide et difficile. On parcourt également des courbes intermédiaires où il est important de toucher aux limites de la voiture. C’est sympa d’y rouler, et c’est la garantie de courses… sympas !

Il ne fait pas encore trop chaud mais les températures vont grimper tout au long de la journée. Comment gérez-vous les effets de cette chaleur ?
Il faut sans cesse boire. Pour affronter une journée comme celle-ci, il faut s’y préparer 24 ou 48 heures avant en s’hydratant et en arrivant le jour J avec 5 ou 6 litres d’eau. Tel est mon secret.

Rob Huff reste en lutte pour le titre FIA World Touring Car Championship mais il lui faudra inscrire de gros points lors de la reprise en Chine à l’automne après une frustrante course WTCC en Argentine, le week-end dernier, qui l’a relégué à 65 points du leader Tiago Monteiro.

Yann Ehrlacher, qui a remporté sa toute première victoire en FIA WTCC en Argentine le week-end dernier, est le neveu de 21 ans d’Yvan Muller, quadruple Champion WTCC.

Un nouveau format marque le retour très attendu de Macao au calendrier du FIA World Touring Car Championship en fin de saison.

Yann Ehrlacher a été applaudi et complimenté par ses concurrents après sa première victoire en FIA World Touring Car Championship.

Mehdi Bennani considère avoir plus que réussi la manche WTCC en Argentine en montant sur son troisième podium de 2017 pour rester fermement dans la lutte pour le titre du FIA World Touring Car Championship.

Le quadruple Champion WTCC Yvan Muller n’est pas surpris que son neveu, Yann Ehrlacher, se soit imposé en FIA World Touring Car Championship. Il a révélé qu’il s’attendait à voir le pilote de 21 ans monter sur la plus haute marche du podium.